Partie prenante à l’effort collectif, les citoyens ont été invités à assister à la remise de la certification au cours d’une brève cérémonie à l’hôtel de ville. On reconnaît au centre le maire de Danville Michel Plourde, la directrice générale de Eau Secours et responsable des certifications Alice-Anne Simard, ainsi que Gilles Parent.

Danville : certifiée Communauté bleue

SHERBROOKE — Pour son souci de protection de l’eau potable ainsi que la gestion de sa consommation, Danville s’est vu remettre la certification de Communauté bleue par l’organisme Eau Secours. Elle est la deuxième ville au Québec à obtenir cette reconnaissance.

« C’est un engagement de la municipalité d’agrandir les services en eau potable, c’est d’économiser le plus possible. C’est un enjeu où les gens sont de plus en plus sensibilisés, ils sont plus sensibles à ce niveau-là. Je pense que les gens de Danville vont être heureux de voir que le conseil municipal emboîte le pas dans cette direction-là », indique le maire de Danville, Michel Plourde.

Eau secours a pour mission de promouvoir la protection et la gestion responsable de l’eau dans une perspective de santé environnementale, d’équité, d’accessibilité et de défense collective des droits de la population.

Obtenir la certification Communauté bleue implique un engagement écrit de la part de la ville. Danville devra continuer de mettre en place ses initiatives pour une meilleure consommation de l’eau potable. Les mesures prises seront maintenant surveillées par l’organisme.

« On est les premiers en Estrie, c’est une fierté. Même si on sait qu’en ce moment ce n’est pas difficile, étant donné qu’on avait déjà des mesures mises en place. On a déjà une politique dans nos activités de voir à baisser graduellement l’eau embouteillée », ajoute le maire.

« Dans notre cas à nous, c’est de s’engager à ne pas privatiser notre soutien d’eau potable, que ça demeure un service public, c’est aussi avec le temps de prendre des mesures afin d’économiser de l’eau et aussi de s’engager dans nos activités et dans nos établissements municipaux à ne pas vendre d’eau embouteillée. »

Cette reconnaissance a été octroyée en premier lieu à la Ville d’Amqui dans le Bas-Saint-Laurent. Comme Danville, elle s’engage aussi à promouvoir des services d’approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées financés, détenus et exploités par le secteur public.

Un citoyen inspirant

« On a un citoyen à Danville, Gilles Parent, qui est membre de cette association-là, qui fait la promotion des villes bleues au Québec. Sous l’impulsion de M.Parent, on a été invités à être une des premières communautés bleues au Québec. Il est très impliqué au niveau de la protection de l’eau », explique M.Plourde.

C’est donc la présence de M.Parent dans la région qui a poussé la ville à agir plus rapidement. Le maire assure que d’autres communautés suivront bientôt le mouvement.

Les projets à venir de Danville seront entre autres d’installer des fontaines d’eau réfrigérées dans des lieux stratégiques afin de sensibiliser les gens à apporter leur bouteille réutilisable. Des compteurs d’eau seront aussi prochainement installés dans certains secteurs.