CPE : la CSN recommande l’adoption de l’entente

Les représentantes des comités exécutifs des syndicats recommandent auprès des 11 000 travailleuses des CPE, membres de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), l’adoption de l’entente de principe intervenue le 6 novembre avec le ministère de la Famille et les associations d’employeurs.

Ce n’est toutefois qu’au terme des négociations régionales et locales sur des matières autres que celles négociées au plan national que l’entente pourra se concrétiser.
« L’acceptation de cette entente est très significative du degré d’atteinte des objectifs de négociation que s’étaient fixés les travailleuses en CPE, notamment au chapitre du maintien et du renforcement de la mission des CPE et de la reconnaissance de l’apport des travailleuses aux bénéfices des tout-petits que le ministère et les employeurs nous refusaient jusqu’ici», déclare dans un communiqué Dany Lacasse, vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS– CSN).
«En ce sens, ce sont les parents et leurs enfants qui en sortiront au premier chef gagnant, tout comme les travailleuses elles-mêmes. »
Avec cette recommandation d’acceptation de l’entente votée par les représentantes des syndicats, on a franchi un pas important vers la conclusion des conventions collectives, affirme Louise Labrie, porte-parole du comité national de négociation des CPE de la FSSS–CSN.
«On est très fières des résultats de cette ronde de négociation, mais surtout de la mobilisation exemplaire de nos membres pour obtenir des avancées significatives», dit-il.