Coût de la SQ: soupir de soulagement des municipalités

Soupir de soulagement pour plusieurs municipalités de la province concernant la facture pour les services policiers de la Sûreté du Québec. Le gouvernement de François Legault limite la hausse à 3 %.

Le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) remercie même officiellement la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, et la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, pour cette décision.

Leurs interventions dans le dossier de la facturation des services policiers de la SQ ont été déterminantes, soutient  Jacques Demers, président de la FQM.

« Sans leur écoute, la hausse des contributions municipales aurait été en moyenne de 13,7 %, un niveau insoutenable pour les contribuables fonciers québécois. Nous sommes donc satisfaits que le gouvernement ait limité la hausse à un maximum de 3,13 % », a déclaré celui qui est aussi maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog. 

« Nous remercions le nouveau gouvernement d’avoir entendu la Fédération, et d’avoir ajouté 10 M$ à l’aide octroyée l’an dernier.»

Jacques Demers

La FQM rappelle qu’il s’agit d’un enjeu budgétaire extrêmement important pour le milieu municipal. En effet, la facture totale des municipalités pour l’année 2019 aurait été de 356 M$ sans l’intervention gouvernementale qui s’élève à 33 M$, note-t-on dans un communiqué de presse. 

« En ramenant ce montant à 323 M$, le gouvernement évite une hausse de plusieurs milliers de dollars à nos membres », a précisé M. Demers.

Toutefois, la nécessité d’une aide financière pour une deuxième année consécutive démontre le caractère insoutenable des hausses du coût des services policiers et l’importance de s’attaquer à cet enjeu.

« Le coût moyen d’un policier augmente encore une fois de plus de 6 %, et il faut éviter la répétition de cette situation. Le 19 octobre, dans une lettre que j’adressais à la ministre Guilbault, je lui indiquais que nous ne voulions pas que les hausses salariales consenties aux policiers de la Sûreté du Québec par l’ancien gouvernement ajoutent un fardeau supplémentaire inacceptable à nos membres », dit M. Demers.

Les municipalités contribuent actuellement à plus de 50 % au Fonds des services policiers. 

« La FQM participera de façon constructive aux travaux, afin que l’engagement du premier ministre pris devant nos membres de limiter la contribution des municipalités à 50 % des coûts de la SQ se réalise, et d’appliquer un cran d’arrêt à l’inflation de la somme payable. 2019 sera une année charnière dans ce dossier, car le gouvernement et le monde municipal ont une obligation de résultat dans ce dossier », a conclu le président de la FQM.