Maxime Leclerc, candidat du PQ dans Orford

Course à trois dans Orford?

Malgré les résultats des sondages, le candidat du Parti québécois (PQ) dans la circonscription d’Orford, Maxime Leclerc, se dit persuadé qu’une « course à trois est en cours » dans de ce territoire électoral.

D’après deux sondages publiés par La Tribune ces dernières semaines, les candidats libéral et caquiste dans Orford, Guy Madore et Gilles Bélanger, jouissaient d’une avance pratiquement insurmontable pour leurs adversaires. Mais M. Leclerc se méfie visiblement de ces coups de sonde.

« Vous savez, le vrai sondage aura lieu lundi, lance-t-il. Nous, au PQ, on a une base solide dans la circonscription d’Orford. Puis les libéraux et les caquistes ne font pas l’unanimité dans notre secteur. Je ne pense pas qu’on assiste à un duel en ce moment dans Orford, mais plutôt à une élection où trois candidats ont de vraies chances de l’emporter. »

Selon un sondage de la firme Mainstreet Research dévoilé en début de campagne, M. Leclerc était appuyé par 25,4 pour cent des électeurs, ce qui ne le plaçait pas très loin derrière Guy Madore et Gilles Bélanger. Mais ses appuis ont semblé s’effriter par la suite, de sorte qu’il n’obtenait plus qu’un score de 16,8 lors du second coup de sonde, diffusé ces derniers jours.

Le candidat péquiste a indiqué, dès le début de la campagne, qu’il n’effectuerait « pas de fausse promesse » en vue des élections du 1er octobre. Il souhaitait alors miser sur le programme du PQ à l’échelle nationale pour gagner la confiance des électeurs.