Daniel Lacroix

Course à deux vitesses pour la mairie de Valcourt

Alors que l’aspirant maire Daniel Lacroix use de différentes stratégies pour rejoindre l’électorat valcourtois, le maire sortant Renald Chênevert mise plutôt sur son expertise en administration municipale pour convaincre les citoyens de voter de nouveau pour lui. La population devra choisir entre ces deux façons de faire le 5 novembre.

Porte-à-porte, dépliants et médias sociaux sont les outils prônés par l’ex-conseiller Daniel Lacroix. Celui-ci a démissionné de son poste de conseiller en février 2016, deux ans après que la mairie soit occupée par Renald Chênevert. « C’était plutôt pour des raisons professionnelles que j’ai quitté. On n’avait vraiment pas la même vision de l’administration municipale de Valcourt. Ce n’est rien de personnel », affirme Daniel Lacroix.

Pour l’heure, M. Lacroix aime que la présente campagne électorale qui l’oppose au maire sortant se passe dans le respect. « On fait chacun notre campagne sans se chercher des poux et à ma connaissance, aucun conseiller n’a affiché son parti pris. De mon côté, je m’occupe d’expliquer aux citoyens mes idées et ma vision de Valcourt. Par exemple, il faudrait revoir l’implication et la disponibilité des élus par rapport à leur salaire. »

Citoyen de Valcourt depuis 1997, Daniel Lacroix vise la mairie après mûre réflexion. « Je désire travailler pour mettre la région de Valcourt en valeur. Cette semaine, je continue mes visites chez les électeurs et je suis bien reçu. Ma campagne électorale se passe très bien », affirme celui qui se sert également de Facebook pour promouvoir sa plateforme électorale.

Renald Chênevert

Questionné sur les moyens utilisés pour sa campagne électorale, le maire sortant Renald Chênevert affirme solennellement qu’il est un administrateur et non un politicien. « Je le répète et le pense profondément : ma force, c’est l’administration et je crois que les citoyens en ont eu la preuve au cours de mon dernier mandat. Je mise sur mon expérience pour me faire élire », affirme le président de Verbom qui a choisi de ne pas réaliser de campagne électorale pour faire valoir sa candidature.

M. Chênevert sollicite la confiance des électeurs de Valcourt pour faire partie de l’équipe qui mènera à bien deux projets majeurs de la municipalité, dont celui du service des incendies. « J’aime le poste que j’occupe et j’aimerais le garder afin de travailler pour assurer une relève administrative à la Ville, instaurer un système de ressources humaines et continuer de revitaliser la municipalité de Valcourt. » Un de ses désirs est aussi de travailler en concertation avec les municipalités environnantes.