Quarantaine oblige avec la pandémie de la COVID-19, plusieurs organisateurs de course à pied se voient dans l'obligation d'annuler ou encore de repousser leur événement.
Quarantaine oblige avec la pandémie de la COVID-19, plusieurs organisateurs de course à pied se voient dans l'obligation d'annuler ou encore de repousser leur événement.

CourirEnEstrie propose une plateforme pour les coureurs et marcheurs

Quarantaine oblige avec la pandémie de la COVID-19, plusieurs organisateurs de course à pied se voient dans l'obligation d'annuler ou encore de repousser leur événement. CourirEnEstrie, qui vient tout juste de reporter son demi-marathon de la fête des Mères prévu le 4 mai au 23 du même mois, propose un nouveau concept pour continuer de rendre captivante et motivante la pratique de ce sport.

En se rendant sur la page Facebook de CourirEnEstrie, les adeptes de la course à pied auront accès à une plateforme qui leur proposera des défis sur différents parcours dans la région Magog-Orford

«L'idée est de continuer à faire bouger les gens, à favoriser l'achat local et découvrir des nouveaux parcours. En allant sur la plateforme, les coureurs et coureuses, de même que les marcheurs et marcheuses pourront choisir un défi qui leur convient à partir de quelques parcours que je dessine qui partent et finissent devant un commerce participant. Les coureurs et marcheurs se chronomètrent avec leur montre et téléchargent leurs résultats sur notre plateforme», explique Patrick Mahony, directeur de CourirEnEstrie.

Les défis se prolongent sur 7, 15 ou 30 jours au choix des commerçants. À la fin de chaque défi, le commerçant fera tirer au hasard parmi ses participants un panier de ses produits.

 Patrick Mahony

«La beauté de l'affaire, c'est que les gens peuvent relever ce défi quand bon leur semble. Le premier défi proposé sera celui des Moulins Lafayette. On s'entend qu'il n'y aura pas 150 personnes qui vont débarquer en même temps au même endroit pour vivre cette expérience. Évidemment, j'encourage les gens à ne pas se rassembler en groupe pour cette activité. On veut que ça se passe de façon sécuritaire et je suis convaincu que cela sera respecté.Et je tiens à préciser que l'idée n'est pas de couronner le coureur le plus rapide. Ce n'est pas l'objectif», fait valoir Mahony.

Mentionnons que CourirEnEstrie s'est associé à Matix.io, développement d'applications et de sites web pour lancer ce nouveau projet.