Accompagné de son candidat Robert Roy, le premier ministre sortant Philippe Couillard s’est entretenu longuement avec des entrepreneurs de la région au terrain de golf d’East Angus jeudi midi, soulignant qu’il croyait toujours que son parti allait être en mesure de conserver les six sièges qu’elle possède dans la région.

Couillard espère balayer l'Estrie

De passage au club de golf d’East Angus jeudi après-midi pour rencontrer des entrepreneurs de la région ainsi qu’appuyer son candidat Robert Roy, le premier ministre Philippe Couillard se montre confiant que le Parti libéral allait être en mesure de conserver ses six sièges en Estrie le premier octobre.

M. Couillard était de retour dans la région jeudi, lui qui était à Sherbrooke mardi en compagnie des candidats libéraux. La présence accrue du premier ministre dans la région s’explique-t-elle par une inquiétude dans certaines circonscriptions? Pas du tout, assure le chef du gouvernement.

« On ne tient rien pour acquis et on travaille très fort, mais je pense que nos chances en Estrie sont très bonnes », a-t-il affirmé d’entrée de jeu. « On a de très bons candidats et de très bonnes candidates dans toutes les circonscriptions. Je pense que les gens de l’Estrie ont été bien servis par notre gouvernement. »

M. Couillard a rappelé que de grands projets ont été entrepris par le Parti libéral à Sherbrooke au cours des dernières années, dont des investissements majeurs dans les hôpitaux de Sherbrooke ainsi que le prolongement de l’autoroute 410.

« Les projets ont avancé partout, que ce soit l’hôpital à Sherbrooke, les projets routiers ou le soutien accordé aux entreprises. Il y a eu du véritable progrès en Estrie, le taux de chômage a baissé, le nombre d’emplois créés a augmenté et plus de gens ont accès à des médecins de famille qu’auparavant », s’est targué le premier ministre. « On peut dire que le bilan est très bon et le plan qu’on a présenté pour faciliter la vie des Québécois est réaliste. »

Élogieux envers Roy

Le premier ministre a aussi vanté le bilan personnel de Robert Roy, son candidat dans la circonscription de Mégantic, qui s’est impliqué abondamment dans sa communauté au cours des dernières années.

« Robert mène une superbe campagne, ça vient de son enracinement dans le milieu », a-t-il expliqué. « Il a été huit ans maire d’East Angus, huit ans comme conseiller municipal juste avant. Son bilan comme maire est extraordinaire. Les entrepreneurs que j’ai rencontrés aujourd’hui ont besoin d’un homme comme lui, capable d’ouvrir des portes et de pointer la direction pour avoir accès aux programmes gouvernementaux. »

M. Couillard a souligné avoir appris beaucoup au fil de sa discussion avec les entrepreneurs locaux, qui a duré plus d’une heure. Les échanges étaient nourris, le premier ministre laissant la parole à tous les interlocuteurs qui s’étaient déplacés pour le rencontrer.

« Chaque fois que je participe à des rencontres du genre dans des régions différentes, j’apprends des choses sur cette dernière. Il y a un thème qui revient partout où je vais cette année, la pénurie de main-d’œuvre. On a discuté de la formation, la participation, l’automatisation et l’immigration. Nous avons aussi parlé de l’accès à certains programmes gouvernementaux d’aide aux entreprises, soit pour les nouvelles entreprises, ou celles qui veulent rebâtir, comme c’est le cas pour Palettes Perron, qui a passé au feu récemment », conclut-il, entamant le dernier droit de sa campagne de réélection.