Le Marché de soir de Compton lancera sa saison le 9 juillet, dès 16 h. Sur la photo, quelques nouveaux du Marché : Cora-Lee Coll de Bucket Fermentation, Josée Gaudet du Marché de la ferme Beaulieu, qui fournira maintenant des produits de boulangerie, Valérie Lamontagne des Bio-serres Lamontagne, Mélissa Brisson des Grenailles, René Théberge de la Bergerie en herbe ainsi que Lucy Smith et Greg Sangiulani du Domaine de Courval.
Le Marché de soir de Compton lancera sa saison le 9 juillet, dès 16 h. Sur la photo, quelques nouveaux du Marché : Cora-Lee Coll de Bucket Fermentation, Josée Gaudet du Marché de la ferme Beaulieu, qui fournira maintenant des produits de boulangerie, Valérie Lamontagne des Bio-serres Lamontagne, Mélissa Brisson des Grenailles, René Théberge de la Bergerie en herbe ainsi que Lucy Smith et Greg Sangiulani du Domaine de Courval.

Convivialité non altérée au Marché de soir de Compton

Compton — Teinté par la nouvelle réalité de la pandémie, le Marché de soir de Compton sera légèrement adapté cette saison. Mais une chose est certaine pour tous les producteurs derrière ce grand « happening » estrien : l’esprit unique du Marché, celui qui donne envie à ces derniers de se retrouver entre amis, une semaine avant que le parc des Lions ne grouille de vie, ne sera jamais aseptisé. 

Josée Gaudet, propriétaire des Vallons maraîchers et du Marché de la Ferme Beaulieu, participe au Marché depuis ses tout débuts, en 2014. Depuis, l’événement a su entretenir une convivialité et une ambiance qu’elle estime bien spécifiques à l’endroit. 

« À l’ouverture du marché, lorsque le coq chante et qu’on fait tomber la barrière, les gens courent pour se rendre aux kiosques ! » raconte celle qui, en plus d’assurer la présence de sa production maraîchère, tiendra un kiosque de produits de boulangerie cette année. 

Si l’entrée sera moins spectaculaire cet été et que la très achalandée aire de pique-nique devra être transportée dans le boisé, tout juste à l’extérieur de la zone du marché, Mme Gaudet n’a aucun doute sur la popularité et l’ambiance auxquelles l’événement pourra s’attendre le 9 juillet, premier soir de la saison 2020. Elle-même a remarqué une solidarité sans précédent de la part de sa clientèle durant la crise, et réalise des journées de vente record ces derniers temps. 

Jeudi, l’organisation du Marché réunissait les producteurs participants lors d’une soirée informelle, question de bien communiquer les directives liées à la COVID-19, mais surtout, pour permettre à tous de se retrouver après un printemps mouvementé, ou de faire la connaissance des « petits nouveaux » de l’événement, comme la Bergerie en Herbe, Bucket Fermentation et le Domaine de Courval. 

« Ce qu’il y a de particulier ici, c’est que tout le monde se connaît, c’est tout un réseau qui se tient, explique Diane Goyette, directrice du Marché de soir de Compton. Ceux qui ont des boutiques vendent les produits des autres. Vous remarquerez qu’il n’y a pas de murs latéraux entre les kiosques : les producteurs voulaient se voir. » 

« Et en plus on est fous ! » ajoute en riant Lisette Proulx, créatrice des Comptonales et animatrice de l’émission de radio diffusée en direct du marché sur les ondes de CIGN, Par-dessus le marché. Mme Proulx reviendra à la charge cette année, assumant ainsi l’animation principale de la soirée autour des thèmes de l’alimentation et de l’agriculture avec de nombreux invités. 

Pour en connaître davantage, lisez la rencontre entre La Tribune et certains artisans du marché.