Le conseiller municipal Pierre Mercier agit comme maire suppléant à Lac-Mégantic, par les temps qui courent, en remplacement du maire Jean-Guy Cloutier, absent pour des raisons d'épuisement.

Controverse autour du projet de complexe hôtelier à Lac-Mégantic

Peut-on parler de crise immobilière au centre-ville de Lac-Mégantic?
Plusieurs se demandent à tout le moins ce qui se passe pour que, plus de quatre ans après la tragédie du 6 juillet 2013, il n'y ait que très peu d'édifices construits ou reconstruits au centre-ville. Et le projet de complexe hôtelier, que tous réclament pourtant depuis longtemps et qui bat de l'aile, semble au coeur de la controverse.
D'un côté, Pierre Bédard, le leader de projets de complexes hôteliers depuis de nombreuses années. Son plus récent projet date maintenant de trois ans, est passé par plusieurs étapes décevantes pour le promoteur, et Pierre Bédard dit que la Ville de Lac-Mégantic n'arrête pas de lui mettre des bâtons dans les roues, en l'assujettissant à de nombreuses conditions toujours renouvelées et difficiles à satisfaire.
De l'autre, il y a la Ville de Lac-Mégantic qui ne demanderait, semble-t-il, à Pierre Bédard, que de fournir des garanties solides que son projet va se concrétiser, quant à son financement, et qui démontrerait visiblement beaucoup moins de patience envers le promoteur, après trois ans de réservation du meilleur terrain au centre-ville sinistré, pour ce genre de projet.
D'ailleurs, le conseil municipal, à son assemblée ordinaire de mardi, a refusé de prolonger la réservation du terrain que Pierre Bédard détenait pour son projet, au-delà du mardi 22 août.
« Nous attendons de la part de M. Bédard qu'il nous fournisse certains documents de garantie, sinon, dès le 23 août, le terrain en question sera offert à un autre promoteur d'un projet similaire, Doris Roy, si ce dernier a des intentions le moindrement sérieuses », a admis le maire suppléant actuel, Pierre Mercier, en rencontre avec la presse mercredi matin. D'après lui, il s'agit d'une procédure tout à fait normale. Doris Roy est l'actuel propriétaire du Motel Le Quiet.
« La Ville de Lac-Mégantic s'est dotée d'un outil pour définir ce que doit être ce complexe hôtelier. Nous avons un rapport qui va servir à mieux encadrer ce projet très désiré. Cela va nous faire plaisir de travailler avec Doris Roy autant que ça nous faisait plaisir de travailler avec Pierre Bédard », ajoute M. Mercier.
« Nous avons l'intention de développer le centre-ville. Des plans ont été élaborés. Le constructeur Yvan Roy, de l'entreprise Roy Fontaine, a levé la main et a présenté des projets, réservant certains terrains. Le même mécanisme que pour tout le monde. S'il y avait d'autres promoteurs sérieux pour les terrains réservés, nous considérerions leurs projets de la même façon. »
Incidemment, à la même assemblée du conseil, le conseiller Jean Cloutier a fait une sortie en règle en se disant contre une proposition d'accorder à Yvan Roy une prolongation de réservation de certains terrains, « à cause du temps que ce promoteur prend pour terminer certains travaux de construction d'édifices, un an après avoir commencé à construire, ce qui paralyse le système pour d'autres terrains qui restent vacants et qu'il faudrait offrir à d'autres citoyens qui pourraient avoir des projets ».