Le porte-parole du regroupement de propriétaires de gites de la région de Coaticook ne croit pas que le projet de location de condos dans la Belding-Corticelli représente une offre différente pour les touristes, puisque la possibilité de louer à court et à moyen terme dans un hébergement de style maison est déjà offerte dans plusieurs gites sur le territoire.

Condos Belding-Corticelli : les propriétaires de gites inquiets

COATICOOK – Des propriétaires de gites de la région de Coaticook sont inquiets du projet de condos locatifs dans l’ancienne usine Belding-Corticelli. Ils unissent leurs voix faire part de leurs réserves face au projet, estimant que l’arrivée subite d’autant d’unités locatives pourrait saturer le marché.  

Le porte-parole du regroupement de 18 propriétaires d’hébergements soulevant des inquiétudes quant au projet, Joël Larouche, de l’Auberge du changement d’ère, se veut clair dans leurs intentions : ils ne s’opposent pas catégoriquement à un projet visant à créer des unités locatives à Coaticook, mais ils s’inquiètent du fait que la location touristique se fera dans un bâtiment résidentiel.

À lire aussi: Des condos en location à la Belding Corticelli

« On est favorable à l’ouverture d’un hôtel commercial sur le site de la Belding-Corticelli, mais on est défavorable à l’exploitation d’un immeuble résidentiel à des fins de location touristique », annonce-t-il d’emblée. « Ça causerait un déséquilibre important dans le marché. On trouve aussi que ce format procure une série d’avantages concurrentiels aux exploitants que les propriétaires de gites n’ont pas. »

M. Larouche argumente que l’exploitation d’un immeuble résidentiel crée beaucoup moins d’emplois qu’un hôtel commercial, en plus d’être soumise à des critères de surveillance moindres et d’avoir moins d’études de marché à réaliser.

« C’est un modèle légal, là n’est pas le problème. On trouve ça dommage, en tant que propriétaires qui travaillent fort, de voir la municipalité accorder un changement de zonage à un aussi gros joueur », soutient-il, déplorant l’avantage compétitif accordé au nouveau venu.

Un curieux hasard

Le porte-parole du regroupement ne croit pas que le projet de location de condos dans la Belding-Corticelli représente une offre différente pour les touristes, puisque la possibilité de louer à court et à moyen terme dans un hébergement de style maison est déjà offerte dans plusieurs gites sur le territoire.

« L’argument de la Ville comme quoi ce type d’hébergement apporterait une offre différente pour la clientèle touristique ne tient pas la route. On peut déjà louer à la semaine ainsi qu’au mois et des unités de type confort maison, avec une cuisinette et d’autres commodités », fait-il valoir. « On se fait déjà drainer beaucoup de nos clients par Airbnb. On croit que ça va empirer avec ce nouveau projet. »

Les propriétaires de gites et d’hébergements touristiques estiment qu’ils auraient pu relever le défi de combler ce déficit en travaillant main dans la main avec la municipalité, ce qu’ils avaient fait par le passé pour accueillir la hausse du nombre de visiteurs à Coaticook à l’avènement de Foresta Lumina.

« L’industrie locale de l’hébergement est très dynamique et l’offre est des plus variées. On a beaucoup investi dans nos infrastructures au cours des dernières années pour répondre à la hausse du volume de touristes amenée par Foresta Lumina », confie-t-il. « On trouve ça dommage d’avoir investi dans nos gites pour voir arriver une aussi grande offre d’un seul coup. »

« On aurait aimé pouvoir répondre au manque actuel avec les établissements qui fonctionnent déjà, on a relevé le défi avec brio par le passé en doublant le nombre d’unités depuis 2013 », insiste le propriétaire. « On s’inquiète, avec raison, que l’arrivée de 67 unités dans un bassin de 130 sature complètement le marché. »