Compton: les agriculteurs devront acquitter le compte de taxes à la hausse

Les agriculteurs de Compton devront finalement s’acquitter de leurs comptes de taxes fortement à la hausse, du moins cette année. Leurs voix ont cependant été entendues et un comité consultatif sera formé, ce qui permet de croire qu’un ajustement à leur taux pourrait être fait dans un futur rapproché.

Si les propriétaires de terres agricoles de Compton voyaient rouge la semaine dernière après avoir reçu leurs comptes de taxes, leur mécontentement a quelque peu diminué au lendemain de leur deuxième entretien avec le conseil municipal, qui a ouvert la porte à la formation d’un comité consultatif pour corriger le tir.

«On se dirige vers la formation d’un comité pour évaluer la situation et trouver des pistes de solutions. Il sera constitué d’agriculteurs, d’élus municipaux et possiblement d’autres personnes provenant d’autres milieux», a confié le maire Bernard Vanasse. «Le comité doit être assez restreint pour que les discussions soient productives et qu’on en vienne à des propositions rationnelles.»

Ce développement a cependant été accompagné d’une bien mauvaise nouvelle pour les agriculteurs. Ils devront payer leurs comptes de taxes gonflés artificiellement tel que prévu dans le budget de la municipalité, même si leurs voisins installés sur le territoire de Coaticook s’en sauvent en grande partie.

«On croit que l’ensemble des élus ont été éclairés sur le sujet et qu’ils ont pris compte des importantes disparités. Ils ont pris conscience de l’ampleur de l’enjeu, on parle quand même de gros montants. Les producteurs sont fâchés de devoir payer la hausse cette année et on espère que le comité va revoir leur taux de taxation en vue de la prochaine année», a expliqué Philipp Stirnimann, président de l’UPA pour la région de Coaticook.

«Il va falloir qu’une solution soit adoptée par la municipalité ou le gouvernement provincial d’ici l’automne prochain pour calmer la grogne, qui est tout à fait légitime. Certains producteurs se demandent sincèrement pourquoi ils doivent payer des milliers de dollars en taxes de plus que leurs voisins qui sont sur le territoire de Coaticook et comment la municipalité va utiliser cet argent», a-t-il poursuivi.

À l’écoute

Jugeant que ce deuxième échange entre le conseil municipal et les propriétaires terriens agricoles a été un succès, le maire Vanasse reconnaît que ces derniers doivent être écoutés tout au long du processus afin d’en venir à une solution qui plait à tous.

«J’ai trouvé qu’on a eu une belle rencontre et que le dialogue a progressé. Les agriculteurs présents nous ont fait part de leurs inquiétudes face à la hausse. Je crois qu’on devrait avoir ce genre de discussions plus souvent parce que le monde agricole représente 59% de nos valeurs immobilières à Compton. Il faudrait peut-être entretenir un suivi de plus près avec eux», a-t-il conclut.