Le maire de Compton Bernard Vanasse a déposé une résolution visant à entreprendre des procédures pénales dans le dossier de la coupe à blanc survenue sur le terrain de l’ancienne école des Arbrisseaux.
Le maire de Compton Bernard Vanasse a déposé une résolution visant à entreprendre des procédures pénales dans le dossier de la coupe à blanc survenue sur le terrain de l’ancienne école des Arbrisseaux.

Compton : les 275 arbres devront être remplacés

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Le propriétaire de l’ancienne école des Arbrisseaux de Compton devra remplacer chacun des 275 arbres qu’il a abattus illégalement au cours de l’été en plus de l’amende de 5500 $ prévue pour une telle infraction.

Les élus municipaux de Compton ont adopté à l’unanimité, mardi soir, une résolution visant à entreprendre des procédures pénales contre la compagnie 9329-6010 Québec inc, propriétaire de l’ancienne école et du terrain sur lequel la coupe à blanc a été effectuée.

« Certains vont peut-être trouver qu’on est sévères, mais il est important de faire respecter nos règlements », a indiqué le maire Bernard Vanasse, après l’adoption de la résolution. « D’autant plus que c’est un dossier qui a provoqué beaucoup de grogne parmi nos citoyens. Il fallait donc agir », a-t-il ajouté.

Il a ajouté que la faible densité de superficie boisée à l’échelle de la municipalité a aussi été un facteur déterminant dans la décision du conseil de sévir contre le propriétaire des lieux.

« On a environ 30 % seulement de notre territoire qui est boisé. Heureusement, on a la chance d’être entouré de municipalités qui ont un bon couvert d’arbres, mais ce n’est pas notre cas. C’est pour ça qu’il est important de faire respecter notre règlementation lorsqu’il est question d’arbres et de plantation. »

Cette résolution fait suite à une inspection menée le mois dernier par la MRC de Coaticook à la demande de la municipalité de Compton. Les travaux d’inspection, menés sur place ainsi qu’à l’aide d’images satellite, a permis d’établir que 275 arbres matures de plusieurs espèces ont été abattus illégalement sur une superficie de 0,54 hectare. Plusieurs de ces arbres étaient âgés entre 40 et 50 ans.

Le propriétaire de l’ancienne école des Arbrisseaux de Compton devra remplacer chacun des 275 arbres qu’il a abattus illégalement au cours de l’été en plus de l’amende de 5500 $ prévue pour une telle infraction.

L’inspecteur Jean-Bernard Audet a indiqué à La Tribune qu’il s’agit de la plus importante coupe à blanc survenue sur le territoire de la MRC de Coaticook depuis son entrée en fonction, il y a 15 ans.

La résolution adoptée mardi soir par les élus de Compton vise non seulement la compagnie 9329-6010 Québec inc., mais aussi l’entrepreneur qui a effectué les travaux d’abattage sans autorisation.

Rappelons que l’administrateur principal de la compagnie, Réal Brochu, n’a jamais répondu aux demandes d’entrevue de La Tribune dans cette affaire.

Parmi les citoyens qui ont assisté à l’assemblée du conseil, deux d’entre eux ont tenu à exprimer leur colère face à la coupe à blanc.

« Je trouve ça assez gauche de sa part. C’est aberrant », a déclaré René Jubinville, se disant d’accord avec les procédures pénales entreprises par les élus.

« Mon cœur saigne depuis que j’ai entendu parler de cette affaire-là. C’est épouvantable! » a renchéri Jean Rouleau.

Fermée depuis 2012, l’ancienne école des Arbrisseaux a changé de vocation ces dernières années pour devenir un centre destiné à l’agroalimentaire. Un projet de transformation de baies d’aronia a été présenté à la municipalité de Compton au cours de la dernière année.