Une importante activité de mobilisation aura lieu vendredi à 10 h 45 devant le marché IGA de Coaticook afin de réitérer l’urgence de recruter de nouveaux médecins à la Clinique médicale de l’endroit.

Coaticook se mobilise pour attirer des médecins de famille

Une importante activité de mobilisation aura lieu vendredi à 10 h 45 devant le marché IGA de Coaticook afin de réitérer l’urgence de recruter de nouveaux médecins à la Clinique médicale de l’endroit.

Après avoir investi beaucoup d’efforts pour tenter d’attirer des médecins de famille à la Clinique médicale de Coaticook, les dirigeants s’adressent maintenant à la population dans le but de les conscientiser à la problématique et d’obtenir leur appui pour en venir à une solution. Rappelons que le départ à la retraite de quatre médecins de famille de la clinique d’ici janvier 2021 créera quelque 5500 patients orphelins de plus.

« Le but de cet évènement est de faire réaliser aux gens l’importance d’avoir accès à des services en santé de proximité et des enjeux liés au maintien des heures d’ouvertures de la salle d’urgence de Coaticook, parce qu’on a entendu dire qu’elle pourrait fermer la nuit par manque de médecins, explique d’emblée Claude Laurence, organisatrice de l’évènement.

« On organise une activité de mobilisation citoyenne pour faire réaliser aux gens les impacts qui découleront du manque de médecins de famille et répondre à leurs questions, poursuit-elle. Par la suite, on va faire signer une pétition aux citoyens aux cinq endroits les plus passants de la ville sur l’heure du diner. »

Des inquiétudes réelles

Les inquiétudes de Mme Laurence et des acteurs du milieu de la santé dans la MRC sont réelles quant à la perte de services et la diminution des heures d’ouvertures de la salle d’urgence.

« Ça serait dévastateur pour la région, estime-t-elle. Quand ton enfant fait de la fièvre à trois heures du matin, tu n’hésites pas à te présenter aux urgences quand elles sont à 10 minutes de chez toi. Quand il faut aller à Sherbrooke, à 30 minutes de route et plus, tu y penses deux fois et ça peut avoir des conséquences désagréables. »

Pour passer à l’action avant que les conséquences se manifestent, une pétition circulera dans tous les commerces et les villages de la MRC au cours de la semaine. Destinée à la députée de Saint-François Geneviève Hébert, elle se veut un outil qui pourra l’aider à attirer l’attention de ses collègues au ministère de la Santé afin de prendre des engagements concrets pour remédier à la situation.

« Il faut régler le problème en amont avant qu’on souffre des conséquences inévitables. On veut que Mme Hébert présente la pétition à l’Assemblée nationale pour dire haut et fort qu’effectivement, ça prend des médecins de famille dans la MRC de Coaticook et ça les prend maintenant, dit-elle avec conviction. On sait que des médecins sont prêts à s’en venir, mais le Ministère et les institutions régionales estriennes en santé ne réalisent pas l’ampleur de nos besoins. On veut aussi qu’elle aborde en chambre la question des heures d’ouvertures de la salle d’urgence, c’est crucial pour la vitalité de notre région. »

Plus tôt cette semaine, l’auteur-compositeur-interprète Richard Séguin a diffusé une vidéo où il donne son appui aux services de santé de proximité dans la MRC et aux démarches de recherche de médecins.

« Ça nous a fait chaud au cœur d’obtenir le support de Richard par le biais de sa vidéo sur les réseaux sociaux. On s’inquiète que si on n’en parle pas, ça va tomber entre deux chaises, donc on est choyé de pouvoir compter sur son appui et ses efforts pour partager notre appel à la mobilisation », se réjouit-elle.