Le médecin Bernard Gélinas, copropriétaire de la Clinique Santé Le Frontenac avec les médecins Florence Michel et Daniel Chouinard, a fait état d’une situation difficile à vivre pour les secrétaires de son bureau médical, qui regroupe sept autres médecins qui y louent des locaux. Un nouveau médecin s’ajoutera dès septembre prochain.

Clinique Santé Le Frontenac : les médecins veulent apaiser la grogne

La grogne se fait sentir chez les patients de la Clinique Santé Le Frontenac, à Lac-Mégantic, de même que chez d’autres citoyens qui voudraient y trouver un médecin de famille. Ces usagers du système de santé dits orphelins sans médecin de famille, pour des raisons hors de leur contrôle, font face à des délais très longs pour en obtenir un.

Tant et si bien que les propriétaires de la clinique, les docteurs Bernard Gélinas, Florence Michel et Daniel Chouinard, ont cru nécessaire d’intervenir en interpellant les médias. Car cette grogne prend de l’ampleur et rend la vie dure à leurs secrétaires.

« Il manque cinq médecins à Lac-Mégantic, mais on ne peut pas en obtenir autant qu’on veut. C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec qui fixe le nombre de médecins auxquels nous pouvons faire appel en les attirant dans notre coin de pays », indique le Dr Gélinas. « Pourtant, nous effectuons beaucoup de travail de recrutement pour de nouveaux médecins. »

« Depuis juillet 2015, nous avons perdu un certain nombre de médecins, pour des raisons variées, comme des départs à la retraite, une semi-retraite, ou pour cause de décès, de départ de la région et aussi, pour des congés de maternité. Ce sont 6800 patients de Lac-Mégantic et les environs qui ont perdu leur médecin de famille », souligne le Dr Gélinas.

« Les plus malades en ont récupéré un nouveau, comme clientèle priorisée, mais, à l’heure actuelle, il reste environ 2800 patients orphelins. Au niveau du Groupe de médecine familiale (GMF) du Granit, il y a environ 16 000 patients. On accepte 1200 nouveaux patients par année. Un nouveau médecin va arriver en septembre, ce qui va grandement aider à rectifier la situation. Mais ce n’est pas parce qu’un nouveau médecin arrive à Lac-Mégantic que cela va tout régler. Ça prend plus qu’un jeune médecin qui arrive pour remplacer un vieux médecin parti à la retraite, qui avait 2000 patients ou plus! »

Délais

« Notre personnel se fait brasser pour deux raisons : les délais sont plus longs pour obtenir un rendez-vous avec son médecin de famille, car les cabinets privés des médecins ici sont embourbés, ils travaillent également très fort à l’hôpital de Lac-Mégantic, principalement à l’urgence, en obstétrique, en hospitalisation, etc. Un travail prioritaire qu’ils ne peuvent pas délaisser », continue-t-il.

« Deuxièmement, les longs délais pour obtenir un médecin de famille pour la clientèle orpheline. Nos secrétaires ne peuvent pas attribuer un de nos médecins, les gens ne comprennent pas ça. Elles n’ont rien à y voir… On ne peut pas ajouter des patients indéfiniment à tel médecin ou tel autre. On ne peut pas étirer l’élastique, il y a une limite, ça devient impossible, ce n’est pas la manière de procéder. Tout patient orphelin doit s’inscrire au guichet d’entrée du GMF au 819 583-0330 poste 2470. »

« Toute violence, verbale ou physique, ne sera pas tolérée. Une personne peut se faire expulser et bannir, ce qui implique qu’elle n’aura plus accès à un médecin de famille de la région. Notre message se veut quand même positif, il y a de l’espoir, mais il faut être patient. On travaille fort pour régler cette situation désagréable pour tout le monde! »