Chaleur : la Santé publique appelle à la prudence

Avec la chaleur extrême de ce début d'automne, les autorités prennent des mesures pour inviter la population à la prudence.
À la Direction de la santé publique de l'Estrie, on avertit que la chaleur que l'on connaît peut avoir des effets sur la santé, notamment de la déshydratation, de la grande fatigue, des maux de tête, des nausées et des étourdissements.
Pour éviter les effets nocifs, il est recommandé de bien s'hydrater en buvant beaucoup d'eau, de rester au frais et de réduire les efforts physiques accomplis à l'extérieur, particulièrement entre 10 h et 15 h.
Le temps exceptionnellement chaud et humide se poursuit sur le sud-ouest du Québec. Pour l'Estrie, des maximums de près de 30 degrés et un facteur humidex atteignant les 35 à 40 degrés sont prévus.
Les températures resteront donc bien au-delà des normales saisonnières qui sont de 15 à 18 degrés le jour et de 5 à 8 degrés la nuit pour ces secteurs, note Environnement Canada. On s'attend à battre à nouveau des records de température dans certaines localités.
Le retour aux normales de saison devrait s'effectuer à partir de jeudi.
En mode veille
Pour sa part, l'Organisation municipale de sécurité civile de Magog est actuellement en mode de veille et propose à ses citoyens des solutions pour se rafraîchir.   Il est suggéré à ceux qui sont incommodés par la chaleur et l'humidité de fréquenter des lieux climatisés à Magog, dont la Bibliothèque Memphrémagog, l'aréna et le centre communautaire. 
La Ville de Magog rappelle que la population peut aussi se rafraîchir dans les parcs situés près des plans d'eau et dans les jeux d'eau au parc Horan (entrée par la rue Percy) et au parc des Hautes-Sources (rue du Sourcier). 
«L'Organisation municipale de sécurité civile de Magog est en contact constant avec les autorités régionales de sécurité civile et sera en mesure de prendre des actions supplémentaires si le niveau d'alerte devait augmenter», note-t-on.