Simon Madore, Marjorie Tyroler, Isabelle Routhier et Geneviève Ricard travailleront fort dans les prochains mois dans le but d’amasser 50 000$ et 12 000 livres de denrées pour les paniers de Noël et le dépannage alimentaire du CAB de Coaticook.

Campagne des paniers de Noël : le CAB de Coaticook tentera d’amasser 50 000$

Afin d’être en mesure de procurer quelque 150 paniers de Noël ainsi qu’un service de dépannage alimentaire aux familles et aux gens dans le besoin de la région de Coaticook à longueur d’année, le Centre d’Action Bénévole tentera d’amasser 50 000$ et 12 000 livres de denrées au cours de sa campagne de financement qui débute le 11 novembre.

À l’approche du temps des fêtes, le CAB de Coaticook a procédé au lancement de sa Campagne des paniers de Noël 2019 devant ses partenaires financiers et plusieurs bénévoles. Des points de collecte vont faire leur apparition dans tous les villages de la MRC à partir du 11 novembre, où tous les gens sont invités à déposer des contributions en argent ou des denrées non périssables. 

«On espère amasser 50 000$ en argent et 12 000 livres de denrées cette année pour les paniers de Noël et le dépannage alimentaire, révèle Isabelle Routhier, coordonnatrice du maintien à domicile et du dépannage alimentaire au CAB. La guignolée des médias aura lieu à toutes les grandes intersections de Coaticook le 5 décembre et la cuisine collective des fêtes, où on invite les gens à venir faire des tartes, des pâtés et des croustades avec nous, se déroulera le 10 décembre au centre communautaire. C’est une activité unique en Estrie.»

«Grâce aux contributions de tous, on a réussi à distribuer 137 paniers l’année dernière, poursuit-elle. On espère pouvoir en faire le plus possible. On invite tous les gens dans le besoin à venir chercher un formulaire de demande du 4 novembre au 6 décembre au CAB.»

Que ce soit pour les paniers de Noël ou pour le dépannage alimentaire, le centre d’action observe une hausse des demandes, confirme la directrice générale Marjorie Tyroler. Selon elle, deux facteurs expliquent cette tendance malgré la situation de plein emploi. 

«Près du tiers de nos demandeurs sont des gens qui occupent des emplois saisonniers, il y en a beaucoup dans la région, explique-t-elle. De plus, le coût de la vie augmente rapidement. Je peux confirmer qu’il ne s’agit pas d’abus du système, il y a beaucoup de gens qui traversent des moments difficiles. Quand on les aide à se nourrir, on croit que c’est une étape importante vers leur réussite.»

Une armée de fourmis

En plus de compter sur la générosité de la population et des entrepreneurs locaux pour en arriver à ces montants et répondre à la demande populaire, le CAB a nommé Simon Madore, maire de Coaticook, président d’honneur de la campagne de financement. 

«On ne le réalise pas tout le temps, mais il y a vraiment des gens en situation de pauvreté à Coaticook et partout dans la région, affirme-t-il. En tant que résident et en tant que maire, je veux aider les plus démunis de ma communauté. C’est pourquoi j’ai accepté de devenir le président d’honneur.»

«L’équipe du CAB fait un excellent travail, on est chanceux de les avoir à Coaticook, conclut le maire. Ils sont comme une multitude de petites fourmis qui travaillent sans relâche à cuisiner, conseiller et accompagner les plus démunis. C’est formidable ce qu’ils peuvent faire pour notre région.»