Romy Quenneville-Girard

Bon départ pour l'auberge de jeunesse de Magog

MAGOG - Créée à même l'ancien presbytère de la paroisse Saint-Patrice, l'Auberge de jeunesse Magog-Orford a connu une première année d'activités satisfaisante, d'après sa directrice générale, Romy Quenneville-Girard.

Mme Quenneville-Girard révèle que l'AJMO a enregistré un total de quelque 3600 nuitées durant sa première année d'activités. « Le besoin qu'on sentait s'est avéré, déclare-t-elle. On a fait mieux que l'objectif fixé, soit 3000 nuitées. »

Plus de 2700 voyageurs se sont arrêtés à l'AJMO pendant les 12 derniers mois. Nombre d'entre eux provenaient du Québec et du Canada, mais l'organisme en a par surcroît accueilli en provenance de France, de Belgique et même d'Australie. L'âge des clients était d'autre part très varié. De tout jeunes enfants et des aînés figurent notamment parmi ceux-ci.

« Nous sommes heureux de voir que Magog est une destination touristique de premier choix, autant pour les voyageurs internationaux que pour les gens de chez nous », lance Romy Quenneville-Girard.

Si elle affiche un enthousiasme certain, Mme Quenneville-Girard reconnaît que la partie n'est pas encore gagnée pour son organisme. « Il est évident que nous avons des enjeux. Mais nous croyons que c'est normal pour une jeune entreprise à but non lucratif. Pour la prochaine année, nous souhaitons seulement poursuivre notre croissance et accueillir encore plus de voyageurs. Nous continuerons à travailler fort. »

Pour en offrir davantage à sa clientèle, l'AJMO proposera l'été prochain des circuits d'une journée permettant de découvrir différents lieux et attraits de la région magogoise. De petites « améliorations locatives » seront de plus effectuées durant les prochains mois.

Rappelons que la création de l'AJMO a permis à la fabrique de la paroisse Saint-Patrice d'éviter de vendre son presbytère, considéré par plusieurs comme un des joyaux du patrimoine bâti de Magog.