La petite Flavie devait voir le jour le 27 décembre, mais « voulait être le premier bébé de l’année », rigole Philippe Grand-Maison Audette, qui a accompagné sa conjointe Sarah Bellemare dans cet heureux moment au CHUS de Fleurimont.

Bienvenue Flavie, premier bébé de 2019 en Estrie

La petite Flavie est le premier bébé estrien à avoir pointé le bout de son nez en 2019. Elle devient la cadette inattendue de la famille Audette, qui compte déjà Noémie et Étienne, âgés de 7 et 6 ans. La famille se pensait complète, jusqu’à ce que l’appel de la paternité se fasse entendre…

« C’est l’idée de la belle grande famille, je pense… à Noël ou quand ils seront plus grands. Ça allait bien avec les enfants et c’était tranquille… alors on avait plus de temps pour recommencer », raconte le papa de Flavie, Philippe Grand-Maison Audette, qui a soudainement eu l’envie d’agrandir sa famille il y a environ un an.

Même que lui et la maman Sarah Bellemare s’étaient défaits des accessoires pour bébés, pensant qu’ils allaient former une famille de quatre.

« On avait tout donné! On a recommencé à zéro, on s’est fait donner et prêter beaucoup de choses », ajoute le nouveau papa.

Bien sûr, la maman a répondu elle aussi à l’appel. L’idée d’avoir un nouveau petit — ou une nouvelle petite — dans les bras lui plaisait. Pour leur troisième, ils ont même décidé de garder la surprise du sexe jusqu’à la dernière seconde.

« On avait déjà une fille et un garçon, et on a décidé qu’on allait vivre cette expérience-là, de ne pas le savoir. Garder l’excitation jusqu’à la fin. Étonnamment, on n’était pas tant curieux, on avait hâte de savoir, mais ça n’a pas été difficile de ne pas le demander. C’était une belle expérience », partage-t-elle.

Une arrivée et un départ

La petite nouvelle est née à 2 h 26 au CHUS Fleurimont, et se porte à merveille avec un poids de 7 livres 13 onces. Au moment de l’entrevue avec La Tribune, Flavie se préparait à rencontrer son frère et sa sœur dans les prochaines heures.

La date d’arrivée de la cadette était d’ailleurs prévue pour le 27 décembre.

« Elle s’est fait attendre… Elle voulait être le premier bébé de l’année », rigole le nouveau papa de trois enfants.

« On ne s’attendait pas du tout à ça, ça va s’en aller dans son petit livre de souvenirs », se réjouit Mme Bellemare.

Ce sera deux articles parlant de sa famille que M. Grand-Maison Audette verra paraître dans La Tribune cette semaine, l’un plus heureux sur sa fille nouvellement arrivée, et l’autre qui mentionne sa grand-mère décédée il y aura bientôt un an.

En effet, sa grand-mère est la peintre magogoise Madeleine Audette, et elle fait partie des artistes ayant marqué la culture régionale qui ont dit au revoir en 2018, dont nous avons dressé le portrait dans nos pages le 31 décembre.

« Ça fait drôle de voir ça dans le même journal, presque la même journée », ajoute-t-il.

Sarah Bellemarre et Philippe Grand-Maison Audette avec leur nouvelle petite fille Flavie