Lyne Bessette

Bessette «plus à l’aise» dans son rôle de députée

De nombreux apprentissages et ajustements demeurent à effectuer pour la nouvelle députée de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette. Mais on la sent tout de même davantage à l’aise que durant la campagne électorale.

«En campagne électorale, tu te questionnes sur ce qui s’en vient, admet Mme Bessette. Mais j’ai fait beaucoup de lecture pendant les dernières semaines. De plus, avec mon équipe, on n’a pas perdu temps après l’élection pour se doter de bureaux rapidement. Plus ça va et plus je suis à l’aise dans mon rôle.»

D’ailleurs, la députée de Brome-Missisquoi paraît maintenant mieux connaître les principaux dossiers retenant l’attention dans la circonscription de Brome-Missisquoi, dont celui du site d’enfouissement de Coventry.

«Le traitement du lixiviat à Newport, au Vermont, est bloqué pour quatre ans. C’est un pas vers l’avant. Ça nous donne du temps pour discuter avec les différents intervenants dans ce dossier. Parce que l’objectif à la fin, ce serait d’éviter que ce genre d’activité reprenne près d’une source d’eau potable», explique-t-elle.

Or, Lyne Bessette va plus loin encore en admettant que la fermerure pure et simple du site d’enfouissement de Coventry, une municipalité voisine de Newport, ne lui semble pas une idée saugrenue. «C’est une chose à considérer», déclare-t-elle.

Mme Bessette s’est notamment entretenue avec sa collègue Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada, au sujet du dossier Coventry. Elle croit que ses efforts pour protéger l’eau du lac Memphrémagog recevront l’appui de cette dernière.

Par ailleurs, elle se montre elle aussi préoccupée par la sécurité sur le tronçon ferroviaire de la Central Maine and Québec Railway, qui passera bientôt aux mains du Canadien Pacifique. «On ne peut pas juste se dire qu’on a été chanceux lors du récent déraillement de Bolton-Ouest», lance-t-elle, tout en confiant avoir de l’intérêt pour le projet de train de passagers sur ce chemin de fer.

Ses bureaux

Lyne Bessette a reçu les journalistes dans son bureau de Magog lundi. Elle souhaitait présenter l’équipe qui l’entourera durant son mandat et dévoiler comment son personnel se déploiera sur le terrain.

Ainsi, on a pu apprendre que la députée a choisi d’ouvrir quatre bureaux de circonscription. Outre Magog, les municipalités de Bedford, Cowansville et Knowlton auront chacune leur bureau. Certains ne seront ouverts que deux jours par semaine tandis que d’autres offriront des services selon un horaire plus étendu.

«On veut bien couvrir tout le territoire et être accessible pour tout le monde. C’est avec cette approche-là qu’on a fait nos choix pour l’ouverture des bureaux», a noté Mme Bessette.

Le bureau de Magog sera celui qui aura l’horaire le plus accommodant. «Tous nos points de services ont leur importance, spécifie-t-elle. Reste qu’il y a beaucoup de monde qui vit à Magog alors c’est une bonne chose d’être bien présent dans cette ville.»