Gilles Bélanger, accompagné du chef caquiste François Legault.

Bélanger veut mieux protéger le territoire

La Coalition avenir Québec ne s’est jamais démarquée grâce à son programme en environnement. N’empêche, un de ses candidats les plus en vue dans la région, en l’occurrence Gilles Bélanger, affirme que ce thème doit « se trouver au cœur de nos préoccupations ».

« Dans la circonscription d’Orford, plusieurs secteurs sont problématiques en matière d’environnement. Le ruisseau Castle de Magog en est un bon exemple. Le problème, c’est que les dossiers n’avancent pas, parce qu’on fait sans cesse de nouvelles études sans prendre action. Il faut un leader qui va bien monter les dossiers. Je veux que l’Estrie devienne un modèle au Québec », révèle M. Bélanger.

S’il croit que le gouvernement provincial doit en faire davantage, il estime également primordial que les municipalités et les grandes sociétés d’État effectuent plus d’efforts au plan environnemental. « Je souhaite que tous leurs projets d’investissements incluent un minimum de 15 % dédié à la protection et au renouvèlement du territoire », dit le candidat caquiste dans Orford.

Puisqu’il est question des municipalités, Gilles Bélanger déplore que ces dernières soient plongées dans un cercle vicieux. « Elles veulent plus de constructions pour plus de revenus, ce qui entraine plus de dépenses pour les services. Elles se retrouvent ensuite en situation de déficit et, pour y pallier, elles désirent plus de constructions. »

Ce constat ne l’empêche pas de proposer un projet dans le cadre duquel les municipalités de la circonscription d’Orford se concerteraient en vue d’implanter un « projet écoresponsable d’approvisionnement alimentaire local ». Il aimerait à ce sujet que davantage d’aliments biologiques soient produits dans la région et qu’on mette à profit les énergies propres pour les produire.

Enfin, il suggère la création de « ponts verts » à des endroits précis, dans la région, afin de protéger la flore et la faune en favorisant le déplacement des espèces entre de larges zones forestières.