La députée de Richmond, Karine Vallières, le maire de Saint-Adrien, Pierre Therrien, la directrice générale de la municipalité de Ham-Sud, Marie-Pier Dupuis, et le préfet de la MRC des Sources et maire d’Asbestos, Hugues Grimard, se réjouissent de la lettre d’intention du ministre des Transports André Fortin concernant le projet pilote d’accompagnement pour la réfection de la route 257.

Avancée majeure pour la réfection de la 257

Depuis les six dernières années, la députée de Richmond, Karine Vallières, travaille ardemment à obtenir la collaboration du gouvernement québécois dans la réfection de la route257. Ses efforts ont été récompensés mardi alors que le ministre des Transports, André Fortin, faisait parvenir une lettre d’intention au maire d’Asbestos et préfet de la MRC des Sources, Hugues Grimard, concernant un projet pilote d’accompagnement pour la réalisation des travaux.

« Considérant l’objectif d’appliquer une solution à l’échelle régionale, le Ministère vous soutiendra dans l’élaboration de votre projet pour définir les problématiques sur l’ensemble de la route 257 et déterminer les solutions potentielles. D’ailleurs, afin d’enclencher les démarches rapidement, une rencontre administrative sera convoquée pour le mois de septembre. […] Après l’analyse des problématiques, des besoins et des solutions envisageables, une aide financière additionnelle pourrait être accordée en considérant les particularités de vos communautés locales et les disponibilités budgétaires », peut-on lire dans la correspondance du ministre Fortin.

« C’est un projet pilote dans l’approche qu’on a de la situation. On va permettre aux municipalités de s’asseoir avec le ministère », rapporte Karine Vallières, heureuse du pas qui est ainsi franchi. 

Selon elle, le cas de la route 257 pourra devenir un exemple de ce qui peut être fait dans la manière d’aborder ce genre de problématique et du même coup apporter une lueur d’espoir pour d’autres municipalités qui seraient aux prises avec une situation similaire.

Rappelons que les municipalités d’Ham-Sud et de Saint-Adrien, toutes deux touchées par le tronçon problématique, ne pouvaient absorber la totalité des coûts associés à l’asphaltage et à la mise à niveau de la route municipale. C’est pourquoi Karine Vallières a décidé de tendre la main au ministère des Transports malgré le fait qu’il soit question d’une route municipale.

« Depuis le début de mon mandat, j’ai proposé la vision d’investir ensemble et de façon plus pérenne sur la 257, même si les premières années allaient être plus difficiles. À ce jour, c’est donc près d’un million de dollars de discrétionnaire que j’ai pu leur octroyer pour cette route », souligne Karine Vallières.

C’est sans surprise que les maires de Saint-Adrien et de Ham-Sud, Pierre Therrien et Serge Bernier se sont réjouis de la nouvelle.

« Des travaux de cette envergure, c’est souvent complexe pour des municipalités plus petites en termes d’effectifs. Que le ministère accepte notre projet-pilote nous soulage et nous permettra de continuer à avoir espoir en notre développement », mentionne M.Therrien.

Un legs important

« C’était important pour moi d’avoir un engagement signé avec la campagne électorale. De cette façon, on ne peut pas reculer. Pour moi, cet aboutissement est un legs majeur non seulement pour la route 257, mais aussi afin de montrer ce que c’est d’être un député de terrain impliqué. Cela démontre qu’il faut parfois sortir de la boîte dans notre réflexion », estime Karine Vallières.

Si les travaux nécessaires s’échelonneront probablement sur plusieurs années, à la MRC des Sources, on se dit prêt à entamer les procédures.

« Grâce au travail des dernières années, on en a main des plans et des devis, l’acquisition de terrains est en cours et on est en discussion avec Hydro-Québec pour déplacer des poteaux électriques », explique la députée de Richmond.

Notons que la lettre d’intention du ministre Fortin était également adressée à la mairesse de La Patrie étant donné que le Haut-Saint-François est aussi touché par la problématique de la 257.