Le propriétaire du Provigo à Magog Michel Frigon et le fondateur du Souper du Partage Jean Pelchat.

Autant de plaisir à préparer qu’à recevoir

Ce sont pas moins de 250 bénévoles qui ont assuré la confection et la distribution des paniers de Noël à Magog, remplis de nourriture grâce à l’argent ramassé au Souper Partage Jean Pelchat. Pour sa 24e édition, quelque 750 personnes bénéficieront d’une boîte d’épicerie complète pour les fêtes.

Jean Pelchat avait eu l’idée d’une simple activité entre employés il y 24 ans. Il était loin de se douter que cette idée deviendrait un événement traditionnel pour la population de Magog. Si à sa première édition le Brunch du Partage, autrefois nommé comme tel, avait amassé 6000 $, cette année le souper a permis de recueillir 104 000 $ qui ont permis la confection des paniers. 

« J’ai eu le privilège d’avoir de bons amis, des gens impliqués dans la communauté. La vie a été généreuse pour moi et je veux redonner à la communauté. Être entouré d’une équipe de 250 bénévoles qui ont travaillé beaucoup dans les trois dernières semaines pour préparer la distribution, je trouve ça magique. Je les appelle mes semeurs de bonheur », exprime-t-il.

En tout, 354 boîtes ont été préparées samedi. Toute la journée, les lutins de M. Pelchat ont travaillé dans la bonne humeur. Plusieurs sont de retour après déjà plusieurs années de participation, et ils ont même déjà hâte de revenir l’an prochain.

Depuis quelques années, le propriétaire de l’épicerie partenaire depuis le début est Michel Frigon, sous la bannière du Provigo Le Marché.

« Je connais l’aventure depuis 2004, c’est certain qu’on allait continuer ça, ça fait partie de la culture de l’entreprise. Chaque année c’est incroyable, c’est rendu que les pompiers viennent nous aider et 250 bénévoles, dans une petite communauté comme Magog, c’est énorme, souligne-t-il. Les paniers, ce sont toutes des choses achetées. C’est une vraie épicerie, ce n’est pas des choses que l’on ramasse, c’est différent d’autres guignolées. »

Les bénévoles s’assurent de choisir des aliments variés, avec tout le nécessaire pour de bons repas des fêtes. La quantité déposée à la maison dépend aussi du nombre de membres dans la famille.

C’est la Banque Alimentaire Memphrémagog qui a reçu les demandes des familles et qui a remis une liste de familles à M. Pelchat et son équipe.