L’augmentation de salaire, approuvé lors du dernier conseil municipal, est de 4500 $ par année pour le poste de maire et de 1500 $ annuellement pour les conseillers. Sur la photo, le maire d’Asbestos, Hugues Grimard.
L’augmentation de salaire, approuvé lors du dernier conseil municipal, est de 4500 $ par année pour le poste de maire et de 1500 $ annuellement pour les conseillers. Sur la photo, le maire d’Asbestos, Hugues Grimard.

Augmentation de salaire pour les élus d’Asbestos

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
Le maire et les conseillers municipaux de la Ville d’Asbestos verront leur paie être majorée pour les prochaines années. L’augmentation de salaire, approuvé lors du dernier conseil municipal, est de 4500 $ par année pour le poste de maire et de 1500 $ annuellement pour les conseillers.

C’est donc dire que le maire d’Asbestos touchera dorénavant une somme de 45 750 $ pour ses services (30 500 $ en rémunération et 15 250 $ en allocation de dépenses). Les conseillers municipaux engrangeront quant à eux 15 250 $ (10 166,67 $ en rémunération et 5083,34 $ en allocation de dépense).

L’actuel maire Hugues Grimard justifie cette décision par les nouvelles règles fiscales qui rendent depuis 2019 l’allocation de dépenses imposable.

« Pour compenser, on a revu l’allocation, confirme-t-il. Comparativement, on gagne un petit peu plus qu’avant, mais il n’y a pas beaucoup de différence. »

M. Grimard assure que la municipalité s’est comparée avec des municipalités comme Coaticook, Windsor ou Acton Vale pour prendre une décision.

« On avait fait le calcul en 2017 avec des villes comparables et on était un peu en dessous de la moyenne », souligne-t-il. 

Il était également important pour M. Grimard de voter ce règlement bien avant les élections.

« On voulait faire ça avant les élections, pas après », résume-t-il.

Rappelons que la rémunération des élus est maintenant fixée par les municipalités en raison de la loi reconnaissant les municipalités comme des gouvernements de proximité. Il revient donc aux élus de déterminer l’indice qui sera utilisé pour calculer l’indexation annuelle, le salaire, de même que la compensation pour l’allocation de dépenses.