Le Canton de Potton devra éponger les frais liés aux services que lui a fournis la SPA depuis l’attaque du 29 mars, préférant ne pas engager de recours contre le propriétaire des chiens, Allen Barnes.

Attaque à Potton: les trois chiens euthanasiés

Conformément à ce que souhaitait le conseil municipal de Potton, les trois chiens ayant sévèrement blessé une joggeuse qui courait sur le chemin de l’Aéroport, le 29 mars dernier, ont été euthanasiés à Sherbrooke mardi.

La responsabilité de voir à l’euthanasie des chiens avait été confiée à la Société protectrice des animaux (SPA) de l’Estrie par le Canton de Potton. Comme à son habitude, la SPA s’est toutefois tournée vers une clinique vétérinaire partenaire pour réaliser cette tâche.

À lire aussi: Potton: les trois chiens seront euthanasiés

La décision d’opter pour l’euthanasie a été prise par le conseil municipal de Potton lundi soir. Le maire Jacques Marcoux avait souligné, à cette occasion, que la victime de l’attaque perpétrée par les chiens était bien mal en point. Quelques citoyens avaient par ailleurs émis le souhait que la réglementation devienne plus sévère envers les propriétaires d’animaux négligents.

« Ce que je comprends à la lumière des quelques commentaires entendus, c’est que pour plusieurs résidents de Potton, le recours à l’euthanasie était la décision qui s’imposait dans ce dossier », confie M. Marcoux.

D’après les informations offertes par le maire, le Canton de Potton devra encourir des frais liés aux services que lui a fournis la SPA depuis l’attaque du 29 mars. La municipalité serait sans doute en droit de demander au propriétaire des animaux d’acquitter en tout ou en partie la facture, mais le conseil municipal a choisi de ne pas même lui envoyer la note.

Jacques Marcoux soutient que le propriétaire des chiens, Allen Barnes, n’a pas les moyens financiers pour assumer la facture qui sera acheminée à la municipalité. « Il faudrait sans doute recourir à des services professionnels pour toucher une partie de l’argent et ça finirait par coûter cher sans aucune garantie de résultat », argue-t-il.

Plus sévère

Au cours des prochaines semaines, le Canton de Potton devrait adopter une nouvelle réglementation concernant les animaux domestiques présents sur son territoire. M. Marcoux assure que sa municipalité deviendra plus sévère envers leurs propriétaires.

En attendant que la réglementation soit resserrée, une lettre d’information sera envoyée à tous les résidents de Potton afin de les informer au sujet de la gestion des animaux sur le territoire municipal.

« On va inviter les gens à nous signaler les problèmes qu’ils pourraient avoir constatés. Je m’attends à ce qu’une forme de nettoyage se fasse. Dans toutes les communautés rurales, il y a pas mal de chiens qui se promènent sans être beaucoup surveillés. Mais là on a reçu une sorte de signal d’alarme », affirme Jacques Marcoux.

Celui-ci souligne dans la foulée que son administration a non seulement à cœur le bien-être de sa population, mais aussi celui des touristes. En outre, le tout jeune Circuit de l’abbaye attire à Potton des marcheurs de partout au Québec.

Notons que la victime de l’attaque de chiens est présentement dans un état stable. Mais elle a subi une série d’interventions chirurgicales et risque d’avoir énormément d’efforts à fournir avant de reprendre une vie normale.