Andrée Larrivée

Andrée Larrivée représentera QS dans Mégantic

Québec solidaire tenait vendredi sa soirée d’investiture dans la circonscription de Mégantic, en prévision des élections provinciales de l’automne prochain.

Pour l’occasion, un 5 à 7 se déroulait au Salon Publibrairie, situé au 231 de la route 257, à Sainte-Marguerite-de-Lingwick. Une seule candidate avait brigué l’investiture, soit Andrée Larrivée. Elle a été confirmée, par un vote officiel, dans son projet de représenter Québec solidaire aux prochaines élections générales, dans Mégantic.

« C’est une occasion historique de tourner la page sur les années libérales dans le comté et de choisir un gouvernement du mieux, celui de Québec solidaire. Dans Mégantic, on sent un engouement nouveau pour le projet de Manon et Gabriel. C’est avec beaucoup de fierté que je porterai les valeurs Québec solidaire », a affirmé Andrée Larrivée.

« Mégantic, c’est une très belle circonscription. Je suis très contente. J’ai vu par cette investiture que les gens sont intéressés par les valeurs de notre formation politique. Je vais travailler fort pour transmettre ces valeurs et rendre visible Québec solidaire », a-t-elle déclaré.

« J’entends mener une campagne de proximité, transparente, et je mise sur les solutions solidaires aux enjeux qui sont chers aux gens de Mégantic. Entre autres, je pense à l’accès à des services publics de qualité et au développement d’une agriculture de proximité et écologique. »

« Je veux rencontrer les gens du comté pour savoir ce qu’ils souhaitent pour notre communauté, créer des ateliers pour mieux connaître les enjeux de ce grand territoire rural et semi-urbain. Les services ne sont pas toujours accessibles et ça touche souvent les plus démunis. Il y a une pauvreté grandissante dans nos milieux. »

Plus connue dans la portion Cookshire-Eaton du comté de Mégantic, Andrée Larrivée créait, en 1983, un centre pour femmes et, en 1990, une maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale. Depuis 2013, elle agit comme coordonnatrice du Centre des femmes du Haut-Saint-François, La Passerelle.

« Pour la portion Lac-Mégantic, la tragédie et ses conséquences me préoccupent encore beaucoup. Il y a un Centre des femmes dans le Granit et on me fait part des difficultés qui y sont encore vécues. Il faut continuer à y travailler... », a-t-elle conclu.