Stéphane Poulin a perdu la vie à l’intersection de la route 249 et du chemin du Moulin à Saint-Denis-de-Brompton.

Accident mortel à St-Denis: le coroner interpelle le MTQ

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec est interpellé directement par le coroner à la suite d’un accident mortel survenu en octobre 2017 à Saint-Denis-de-Brompton.

En matinée, le 23 octobre 2017, Stéphane Poulin a perdu la vie lorsqu’il a été happé par un véhicule utilitaire sport (VUS) à l’intersection du chemin du Moulin et de la route 249 à Saint-Denis-de-Brompton.

Lire aussi: Un motocycliste perd la vie lors d’une collision

« Je recommande au ministère (...) de réévaluer la configuration de cette intersection afin d’apporter les modifications nécessaires à une meilleure visibilité tant pour les usagers circulant sur la route 249 que celle des usagers circulant sur les chemins du Moulin et Bouffard », explique le coroner Gilles Sainton dans son rapport d’expertise.

Dans sa déclaration aux enquêteurs de la Sûreté du Québec de la MRC du Val-Saint-François, le conducteur du VUS Ford Escape a déclaré ne pas avoir vu la moto de Stéphane Poulin qui circulait sur la route 249 en direction nord. Le conducteur du VUS a fait son arrêt obligatoire pour passer du chemin du Moulin au chemin Bouffard.

Il a regardé vers la gauche puis la droite et n’a vu aucun véhicule avant de s’engager pour traverser la route 249. Les deux véhicules sont alors entrés en collision.

« Les conducteurs ne se sont donc pas vus », analyse le coroner Sainton.

Le coroner estime que la vision limitée du conducteur du VUS en raison du soleil lorsqu’il a regardé vers la gauche représente un facteur contributif à la collision.

Le coroner note que la route 249 décrit une légère courbe et un léger dénivelé avec la présence d’un arbre et d’un panneau annonçant la courbe.

« Le dénivelé et la présence de cet arbre sont aussi des éléments contributifs à une moins bonne visibilité », signale le coroner Gilles Sainton.

La collision mortelle du 23 octobre 2017 est survenue en plein jour alors qu’il n’y avait aucune précipitation.

Le décès de la victime a été constaté au CHUS environ une heure après la collision à la suite d’un traumatisme crânien.

MTQ

À la suite de la recommandation du coroner Sainton, le MTQ réalisera au cours des prochains mois une étude à l’intersection où est survenu l’accident mortel, afin d’évaluer dans un premier temps si des modifications sont requises et, si c’est le cas, les options possibles.

 « Puisque la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton a adressé une demande au Ministère, au printemps 2018, pour réduire la limite de vitesse à 50 km/h dans ce secteur, le Ministère évaluera également cette possibilité. La vitesse actuelle est 90 km/h», explique la porte-parole du MTQ en Estrie, Dominique Gosselin.