«La situation continue d’être bonne en Estrie. Nous avons peu de nouveaux cas, même si ça fait plus de deux semaines que nous avons déconfiné certains lieux», assure le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l’Estrie, en faisant notamment référence à la réouverture des écoles primaires et de plusieurs commerces et usines.
«La situation continue d’être bonne en Estrie. Nous avons peu de nouveaux cas, même si ça fait plus de deux semaines que nous avons déconfiné certains lieux», assure le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l’Estrie, en faisant notamment référence à la réouverture des écoles primaires et de plusieurs commerces et usines.

85% des personnes infectées sont rétablies

«La situation continue d’être bonne en Estrie. Nous avons peu de nouveaux cas, même si ça fait plus de deux semaines que nous avons déconfiné certains lieux», assure le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique de l’Estrie, en faisant notamment référence à la réouverture des écoles primaires et de plusieurs commerces et usines.

Mardi, cinq nouvelles personnes ont été infectées à la COVID-19 en Estrie au cours des 24 dernières heures, provenant des réseaux locaux de services (RLS) de la Pommeraie (trois personnes), de la Haute-Yamaska (une personne) et du Val-Saint-François (une personne). On compte maintenant 931 personnes ayant contracté la COVID-19 en Estrie, dont 793 sont considérées comme rétablies, soit 85%.

À LIRE AUSSI: Peu de gens malades à tester en Estrie

Aucun nouveau cas n’a été rapporté à Sherbrooke depuis quatre jours.

Samedi et dimanche, on n’a rapporté aucun nouveau cas positif. Pourtant, on continue de tester dans la région.

En effet, 2046 tests de dépistage ont été faits en Estrie entre le 18 et 24 mai. Moins d’une vingtaine de cas ont été rapportés positifs sur le lot, soit moins de 0,1 % des cas testés.

Le bilan des décès demeure inchangé à 25 personnes, les lits de soins intensifs réservés aux patients atteints de la COVID-19 sont toujours vides et il ne reste que six personnes hospitalisées en train de lutter contre le nouveau coronavirus.

La vague de chaleur extrême, l’une des plus précoces de l’histoire, force toutefois la Santé publique à assouplir quelques règles, notamment dans les écoles primaires. Celles-ci ont été invitées à rouvrir leurs fontaines d’eau, avec une désinfection fréquente, pour permettre aux enfants d’étancher leurs besoins d’hydratation plus élevés.

Rappelons qu’aucun CHSLD ni résidence privée pour aînés (RPA) sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS ne figurent sur la liste des établissements sous surveillance du ministère de la Santé et des Services sociaux.

L’Estrie a bien connu quelques éclosions dans des résidences privées pour aînés, mais celles-ci sont toutes terminées.

Sur le site du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), on rapporte plutôt 938 Estriens infectés plutôt que 931 tel que dénombré par la Santé publique de l’Estrie. « Il y a souvent une légère différence entre les chiffres régionaux et ceux du MSSS. Ce sont des personnes qui ont une adresse en Estrie, mais qui déclarées positifs et enquêtées dans une autre région. Nous tentons d’apporter les corrections le plus rapidement possible », indique-t-on du côté de la Santé publique de l’Estrie.

L’Estrie demeure au 8e rang des régions les plus touchées par la COVID-19 au propora de sa population, selon les données compilées par Benoît Lalonde, responsable de travaux pratiques et de recherche au Département de géographie, et par Stéfano Biondo, cartothécaire au Centre GéoStat de la Bibliothèque de l’Université Laval.

L’Estrie risque d’être bientôt dépassée au 8e rang par la région sociosanitaire de la Capitale-Nationale, où des éclosions de COVID-19 dans certains CHSLD continuent de s’aggraver.

Rappelons que la région de l’Estrie correspond au découpage sociosanitaire du Québec et non pas à son découpage administratif, ce qui explique que les régions de Granby et Bromont soient incluses dans le territoire de l’Estrie lorsqu’il est question de la COVID-19.

En effet, lors de la création du CIUSSS de l’Estrie-CHUS le 1eravril 2015, deux nouveaux réseaux locaux de services (RLS) se sont ajoutés à la région sociosanitaire de l’Estrie : les RLS de la Pommeraie et de la Haute-Yamaska. L’Estrie se trouve donc à couvrir 12 820 km2 de Lac-Mégantic à Sherbrooke en se rendant jusqu’à Granby et Bromont, et compte neuf RLS et une population d’environ 476 000 habitants en 2015.