Maintenant en zone rouge, l'Estrie enregistre une autre  hausse importante de cas de COVID-19.
Maintenant en zone rouge, l'Estrie enregistre une autre  hausse importante de cas de COVID-19.

82 nouveaux cas: une hausse importante à Sherbrooke

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
L’Estrie a ajouté dimanche un total de 82 nouveaux cas de COVID-19 à son bilan, une autre hausse importante pour la région qui est passée en zone rouge jeudi. Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS confirme également une éclosion dans un des secteurs (3) de l’Hôpital Fleurimont (RLS de Sherbrooke). 

Contrairement aux derniers jours, c’est à Sherbrooke qu'on dénombre le plus haut taux de nouveaux cas positifs (24), devant le secteur Haute-Yamaska (incluant Bromont) qui a tout de même enregistré 21 nouveaux cas.

Particulièrement touchée depuis plus d’une semaine par la transmission communautaire, la MRC Des Sources connaît un léger répit avec seulement six nouveaux cas positifs à la COVID-19. 

Rappelons qu’un appel au dépistage a été lancé en fin de semaine dans la municipalité d’Asbestos. Celui-ci vise particulièrement les personnes qui ont fréquenté la Brasserie Le Match d’Asbestos entre le 27 octobre et le 4 novembre.

Notons que la ligne téléphonique (819 481-0851) pour la prise de rendez-vous au nouveau point de service à Magog est maintenant accessible entre 8 h et 20 h.

Hôpital Fleurimont: deux secteurs en veille et une nouvelle éclosion 

Selon les dernières données du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, deux secteurs (1 et 2) de l’Hôpital Fleurimont (RSL de Sherbrooke) sont considérés comme des installations en veille d’éclosion de COVID-19. Le secteur 3, quant à lui, représente une nouvelle éclosion. On confirme alors un nouveau cas positif de COVID-19 au sein de ce bilan quotidien. 

La nouvelle éclosion à l’Hôpital Fleurimont représente actuellement un total de deux cas positifs de COVID-19, donc moins de cinq d’après les informations obtenues. « La situation est vraiment sous contrôle », rassure la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, Annie-Andrée Émond en entrevue à La Tribune, dimanche après-midi. 

Des mesures d’hygiènes et de prévention supplémentaires ont été mises en place dans les trois secteurs identifiés, mais pour l’instant la situation à l’Hôpital de Fleurimont n’affecte en rien les services offerts à la population. 

Le CIUSSS de l’Estrie – CHUS invite toutefois les gens, qui doivent se rendre dans leurs installations, à consulter leur portail sur internet afin de connaître les différentes règles à respecter. Elles permettent, entre autres, d’éviter qu’il y ait trop de circulation dans les établissements et ainsi limiter les risques reliés à la propagation.