81 projets de rénovation dans les écoles

Des toitures refaites, des chaufferies et des blocs sanitaires complètement remis à neuf, des fenêtres changées, des cours d’école améliorées, voilà le type de travaux qui seront effectués au cours de l’été prochain aux quatre coins de l’Estrie dans presque autant d’écoles. L’objectif derrière ces grands travaux est d’améliorer les conditions d’apprentissage des élèves. En effet, le gouvernement du Québec a annoncé vendredi matin un investissement de près de 16 M$ pour 81 projets de rénovation pour la réhabilitation des établissements scolaires de la région.

« Ce n’est pas un investissement dans le béton : c’est un investissement dans les conditions d’apprentissage de nos enfants », s’est réjoui Luc Fortin, ministre responsable de la région de l’Estrie.
La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke recevra 6,8 M$ pour 22 projets, la Commission scolaire des Hauts-Cantons se verra verser 3,1 M$ pour 31 projets, celle des Sommets touchera 4,1 M$ pour 16 projets, alors qu’Eastern Townships obtiendra 1,7 M$ pour 12 projets.
Des exemples concrets? En voici. L’imposante fenestration de l’école primaire Notre-Dame-du-Rosaire (Sherbrooke) sera complètement changée pour une somme de 650 000 $. L’école primaire Brassard-Saint-Patrice (Magog) touchera 385 000 $ pour la réfection partielle de sa toiture, l’école du Goéland (Sherbrooke) pourra changer son entrée électrique, alors que la Polyvalente Montignac touchera quelque 420 000 $ pour améliorer ses infrastructures. Les systèmes de filtration des piscines des écoles Montcalm (Sherbrooke) et La Ruche (Magog) seront changés.
« Quand on parle de changer une chaufferie et de la plomberie, non ça ne parait pas de l’extérieur. Mais quand ça ne marche plus, on se retrouve dans des conditions de vie vraiment pas terribles, d’où l’importance de faire ces travaux », a donné en exemple le député d’Orford Pierre Reid.
« Avec cet investissement, on met suffisamment d’argent pour assurer la pérennité de nos écoles à long terme », s’est pour sa part réjoui le député de Mégantic Ghislain Bolduc.
Le gouvernement du Québec a écouté les demandes des différentes commissions scolaires du Québec et a approuvé les demandes de travaux deux mois plus tôt qu’elle le fait habituellement. « Comme ces travaux doivent se faire durant la période estivale pour ne pas perturber le parcours scolaire de nos élèves, la période est courte. Le fait d’avoir reçu cette annonce plus tôt nous permettra d’aller en appel d’offres plus rapidement et de pouvoir trouver les entrepreneurs pour faire nos travaux », a déclaré le président de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, Gilles Normand.
Les écoles sur l’ensemble du territoire estrien sont en bon état et ces 81 projets de rénovation viseront à prévenir des problèmes qui auraient pu s’aggraver. « On tient un registre de nos établissements, tout est à jour et surveillé, on connait même l’état de chaque escalier, de chaque toiture, on sait ce qui est à faire. Quand on est rendu à changer les blocs sanitaires, c’est parce que l’enveloppe extérieure est en bon état. C’est bon signe sur l’état de nos bâtiments », a-t-il ajouté.
« Sur l’ensemble de nos parcs immobiliers en Estrie, on a vraiment bien maintenu et on a fait beaucoup d’efforts pour maintenir la qualité de nos lieux. C’est beaucoup de travail, mais il faut le faire pour nos jeunes, pour nos adultes dans nos centres de formation professionnelle et pour notre personnel », a ajouté M. Normand.