La Place de la gourmandise a été très achalandée, permettant à la plupart des organismes présents de largement dépasser leur objectif de ventes de la fin de semaine.

40e Festival des Gourmands : une édition rassembleuse

La 40e édition du Festival des Gourmands a été un véritable succès, selon ses organisateurs. Les festivaliers étaient heureux et les organismes ont fait de belles ventes. La température était clémente et des artistes de qualité ont contribué à rendre cette fin de semaine de célébration mémorable.

« Il y a vraiment eu plus d’achalandage du côté de la Place de la gourmandise cette année. Certains ont vendu plus en deux soirées qu’ils ne le font normalement en trois. C’est donc de dire qu’ils ont rapidement atteint et dépassé leurs objectifs de vente », explique fièrement Amélie Dubois, vice-présidente du Festival des Gourmands.

Les premiers artistes à fouler la grande scène ont été Major Lee et Pépé et sa guitare jeudi soir. Une soirée qui a connu un bel achalandage malgré que la fin de semaine n’était pas débutée pour tous.

La température a été du côté des festivaliers tout au long de l’événement, mis à part quelques averses vendredi soir qui n’ont pas freiné les ardeurs de la foule animée par les Cowboys Fringants. Ce sont alors des parapluies, des capuchons et des ponchos qu’on pouvait apercevoir sauter aux rythmes entraînants du groupe.

Le groupe s’est produit tout juste après les feux d’artifice qui proclamaient l’ouverture officielle du Festival des Gourmands. Pour l’occasion, le chanteur des Cowboys Fringants a confié qu’ils avaient déjà enregistré une chanson intitulée Le gourmand. Il en a d’ailleurs livré un court extrait, faute de se rappeler de toutes les paroles.

La soirée s’est soldée sur une bonne note alors qu’une partie de la foule a été invitée à partager la scène avec le groupe pour le rappel.

Le beau temps est revenu samedi pour accueillir la caravane country de Laurence Jalbert et de ses invités Maxime Landry, Marc-André Fortin, Brigitte Boisjoli et Paul Daraîche. Les 2Frères ont également fait une apparition surprise au grand bonheur des festivaliers. On a même pu apercevoir Sonny Caouette sur la Place de la gourmandise juste avant le spectacle en train de commander la mythique pizza du P’tit Bonheur de Saint-Camille.

La fin de semaine des gourmands s’est terminée dimanche sous le chaud soleil avec un spectacle d’humour animé par P-A St-Cyr. Ben et Jarrod ainsi que Olivier Martineau ont ainsi poussé la blague devant un public très réceptif à leur humour parfois cru, mais toujours de bon goût.

Notons que les entreprises locales étaient aussi mises de l’avant dans le cadre du festival. On a notamment pu voir les danseurs du Studio K de Danville tout juste après le spectacle d’humour. L’entreprise de jeux d’évasion Extraction avait aussi monté un court scénario sur le thème du cirque expressément pour que les visiteurs puissent tenter l’expérience.

« Cette année, on a aussi mis l’accent sur les activités pour enfants. On a donc eu différentes activités d’animation comme des maquillages, du hula hoop, des percussions… Il y avait aussi une fermette et les traditionnels manèges. D’habitude, c’est plutôt les soirées qui sont bondées, mais grâce à ces activités le parc Dollard était plein dès l’après-midi le samedi », souligne Mme Dubois.

Le comité organisateur a décidé de ne pas y aller dans la démesure pour le 40e anniversaire du Festival des Gourmands et il a misé juste en gardant la même formule gagnante des dernières années. Le sourire des festivaliers a bien vite confirmé leur choix.