Le gouvernement du Québec annonce que 178 places en CPE seront créées en Estrie dans les deux prochaines années.
Le gouvernement du Québec annonce que 178 places en CPE seront créées en Estrie dans les deux prochaines années.

178 nouvelles places confirmées en CPE pour l’Estrie

Les parents qui espéraient une place en CPE prochainement seront heureux d’apprendre que le gouvernement du Québec accélère la création de 178 nouvelles places dans le réseau des services de garde éducatifs à l’enfance de la région de l’Estrie. Celles-ci seront partagées entre les nouvelles installations de La Jardinière et Les Amis du Globe, situées à Sherbrooke, ainsi que celle du CPE Pop-Soleil à Richmond.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, en a fait l’annonce jeudi dans le but d’accélérer l’accessibilité aux services dans l’ensemble de la région.

« Les places que nous finançons maintenant ont été octroyées il y a plus de sept ans, soit en 2013. Comme ministre de la Famille, j’ai pris la décision d’alléger les conditions de financement, pourvu que ces places, qui dormaient sur des tablettes, voient le jour dans un délai de 24 mois », précise M. Lacombe.

Le CPE La Jardinière travaille depuis quelques années avec le CIUSSS de l’Estrie-CHUS dans le but d’offrir aux Sherbrookois 79 nouvelles places. Les efforts sont récompensés aujourd’hui par le montant accordé de 1 557 000 $ pour financer la nouvelle installation.

« Nous sommes très heureux, s’exclame Julie Messier, directrice générale du CPE La Jardinière. La conciliation travail-famille ainsi que l’accès à un milieu de garde de qualité sont des enjeux importants. Ces nouvelles places vont répondre à un réel besoin. »

Le CPE Les Amis du Globe se voit, pour sa part, accorder une somme de 284 000 $ alors que le CPE Pop-Soleil de Richmond profitera d’un montant de 836 000 $ dans le but d’offrir 39 nouvelles places, dont cinq pour les poupons.

« Les nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs à l’enfance apportent une bouffée d’air aux familles sherbrookoises. Nous en avions grandement besoin, déclare la députée de Saint-François, Geneviève Hébert. Ces réalisations font d’une pierre deux coups dans la région en ajoutant des infrastructures sécuritaires pour nos enfants, tout en stimulant le développement économique. »