Les députés Guy Hardy, Pierre Reid et Luc Fortin ont dévoilé vendredi les principaux chantiers routiers qui s’érigeront en Estrie au cours des deux prochaines années.

17,5 M$ de plus pour les routes de l'Estrie

Le réseau routier de l’Estrie fera l’objet de travaux totalisant 206 M$ au cours des deux prochaines années, a annoncé vendredi le ministre responsable de l’Estrie, Luc Fortin, en dévoilant la programmation 2018-2020 du ministère des Transports.

Si on exclut les 37,2 M$ du fédéral, annoncés la semaine dernière pour le prolongement de l’autoroute 410, c’est 169 M$ que Québec prévoit investir dans le réseau routier estrien au cours des deux prochaines années. Il s’agit d’une hausse de 12,5 M$ par rapport aux 156,5 M$ annoncés l’an dernier pour 2017-2019.

Bien que le MTQ prévoit ériger 115 chantiers routiers au cours des deux prochaines années, la grande majorité de ces chantiers seront consacrés non pas à la reconstruction, mais à la réfection des chaussées et des infrastructures, a précisé M. Fortin. « Nous avons la chance, en Estrie, d’avoir un réseau routier qui est en meilleur état que la moyenne des autres réseaux routiers ailleurs au Québec », a-t-il déclaré.

Parmi tous ces chantiers, cinq seront consacrés à la réfection ou à la reconstruction de ponts. Le plus important sera situé à Lambton où l’on prévoit consacrer plus de 10 M$ à la reconstruction du pont de la route 263, qui enjambe le grand lac Saint-François.

Le pont de North Hatley, situé au cœur du village et qui enjambe la rivière Massawippi, sera lui aussi reconstruit. L’échéancier des travaux n’est pas encore connu, mais le MTQ assure qu’il tiendra compte du caractère touristique du village avant de procéder aux travaux. Il en sera de même pour le pont du chemin Craig à Danville, qui passe au-dessus de la rivière Nicolet Sud-Ouest, qui fera l’objet de travaux de reconstruction.

L’année des ponts

Annoncée il y a quelques semaines, la reconstruction du pont des Grandes-Fourches, au centre-ville de Sherbrooke, fait aussi partie de la programmation du ministère.

Des travaux de réfection seront d’autre part effectués au pont du chemin MacDonald, entre Hatley et Waterville ainsi que sur le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke. Dans ce dernier cas, le ministre Fortin a indiqué que les entraves à la circulation ne devraient pas empêcher les cyclistes ainsi que les piétons d’utiliser le pont sur lequel transitent chaque jour plus de 22 000 véhicules.

Présent à la conférence de presse, le député d’Orford, Pierre Reid, a pour sa part annoncé que des feux de circulation seront installés à l’angle du chemin des Pères et de la route 112, à Magog.

« On observe, depuis quelques années, qu’il se forme une longue file d’attente à cette intersection, surtout la fin de semaine, en raison de la présence de chalets. Certains automobilistes, plus impatients, prennent des risques et s’aventurent sur la 112. Or, avant qu’un accident grave arrive, on a décidé de remédier à la situation avec des feux de circulation », a précisé M. Reid.

Ce dernier a aussi annoncé que les travaux de réfection du viaduc de la route 141, situé à la sortie 118 de l’autoroute 10, seront reportés d’un an. Ce viaduc avait dû être fermé l’an dernier après qu’un camion l’eut endommagé. « On nous assure au ministère qu’il n’y a aucun danger au fait de reporter les travaux d’un an, a insisté M. Reid. Cela va notamment permettre aux citoyens et aux commerçants du secteur de bénéficier d’un répit après la fermeture qu’ils ont subie l’an dernier. »

Route 257

Réclamée haut et fort depuis plusieurs mois par les municipalités du Granit et du Haut Saint-François, la reconstruction de la route 257 est la grande absente de la programmation du MTQ.

Interrogé à ce sujet, le ministre Fortin a indiqué que les travaux à réaliser sur cette route font l’objet de pourparlers entre le ministère et les municipalités concernées. Ces dernières ont en effet indiqué qu’elles étaient disposées à investir dans les travaux de reconstruction de la route compte tenu de son apport économique.

« Les pourparlers se poursuivent à ce sujet avec les municipalités », a mentionné M. Fortin.