Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Samuel Poulin
Samuel Poulin

Équipe Canada junior: Poulin reste, Lapierre part

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le capitaine du Phœnix de Sherbrooke, Samuel Poulin, se trouve parmi les 34 joueurs encore présents au camp d’Équipe Canada junior en compagnie de trois autres attaquants de la LHJMQ, Jakob Pelletier, Mavrik Bourque et Dawson Mercer.

Les défenseurs du circuit Courteau Justin Barron, Jordan Spence et Lukas Cormier font également encore partie des candidats qui tenteront dans les prochains jours d’obtenir leur billet pour les Mondiaux de hockey junior, présentés dès le 25 décembre à Edmonton. 

Sept joueurs ont été libérés du camp de sélection. Parmi eux, le joueur de 18 ans Hendrix Lapierre des Saguenéens de Chicoutimi, qui pourra tenter sa chance une dernière fois l’an prochain. 

Les gardiens Brett Brochu (London, OHL), Tristan Lennox (Saginaw, OHL) ont également été retranchés tout comme les attaquants Adam Beckman (Spokane, WHL), Tyson Foerster (Barrie, OHL), Cole Schwindt (Mississauga, OHL) et Shane Wright (Kingston, OHL).

C’est donc dire que 20 attaquants, 11 défenseurs et trois gardiens participent toujours au camp. Dès vendredi, six derniers attaquants seront retranchés dans les prochains jours ainsi que trois défenseurs, pour un total de 25 joueurs envoyés aux Championnats mondiaux. 

Le gardien québécois Devon Levi est ainsi assuré d’une présence à Edmonton. L’identité du gardien numéro 1 et 2 n’a pas été dévoilée. 

Rappelons que les joueurs d’Équipe Canada ont dû respecter un isolement complet de 14 jours avant de pouvoir sauter sur la patinoire mardi.

« On est là où on devrait être, indique malgré tout Jakob Pelletier des Foreurs de Val-d’Or. Sinon, on peut rattraper le temps perdu. J’ai senti hier soir en fin de deuxième et en fin de troisième période que j’ai perdu ma forme optimale, mais il me reste encore un match intraéquipe pour prouver que je peux avoir un poste. »

Le gardien montréalais Devon Levi, lui, se réjouissait déjà de pouvoir obtenir un poste. Ses parents ont eu l’honneur de lui apprendre la nouvelle lors d’un appel webconférence.

« Quand j’avais quatre ans, mes parents m’ont personnalisé un masque aux couleurs d’Équipe Canada. Je me suis vite souvenu de ce moment quand j’ai appris que j’avais ma place au sein de l’équipe. J’ai d’ailleurs encore ce masque à la maison! »