La Tribune
Après les enseignants d’histoire, c’est au tour des enseignants de sciences et technologie, en quatrième secondaire, de réclamer au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, des modifications aux normes d’application des examens du ministère. Enseignante en quatrième secondaire au Collège du Mont Notre-Dame, Christine Cantin est l’une des signataires d’une lettre transmise au ministre de l’Éducation.
Après les enseignants d’histoire, c’est au tour des enseignants de sciences et technologie, en quatrième secondaire, de réclamer au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, des modifications aux normes d’application des examens du ministère. Enseignante en quatrième secondaire au Collège du Mont Notre-Dame, Christine Cantin est l’une des signataires d’une lettre transmise au ministre de l’Éducation.

Épreuve unique en sciences : un non-sens pour les enseignants

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Après les enseignants d’histoire, c’est au tour des enseignants de sciences et technologie, en quatrième secondaire, de réclamer au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, des modifications aux normes d’application des examens du ministère. Pour le collectif d’enseignants signataires d’une lettre, faire passer des épreuves uniques s’avère un non-sens, alors que les élèves ont subi beaucoup de retard et ont vu la matière de façon différente dans les écoles.