Si les participants ont pu connaître un défi sous les averses l’an dernier, ça ne les a pas empêchés de prendre part à la 8e édition cette année et surtout de le faire en grand nombre.

Enfin du beau temps pour le Défi Félix Deslauriers-Hallée

Le soleil était de la partie cette année pour le Défi Félix Deslauriers-Hallée, et nombreux sont ceux qui y ont pris part avec un sourire aux lèvres en participant à une des cinq activités sportives offertes par l’organisation.

« Après deux années de temps difficile, le beau temps est revenu et cette année c’est extraordinaire ! On a eu un nombre record de cyclistes avec 190 participants, les équipes de soccer et de touch-football étaient toutes comblées. On est tous extrêmement heureux », a lancé Benoît Hallée, père de Félix et coordonnateur du Défi. 

Si les participants ont pu connaître un défi sous les averses l’an dernier, ça ne les a pas empêchés de prendre part à la 8e édition cette année et surtout de le faire en grand nombre. 

C’était d’ailleurs la première expérience de Gabriel Royer, joueur de football chez les Volontaires et membre de l’Académie du Football de Sherbrooke. 

« Quand j’ai entendu parler du défi, je savais que je voulais y participer et former une équipe. J’avais entendu parler de l’histoire de Félix, on est tous au courant chez les Volontaires et c’était une motivation de plus de participer pour cette cause », a-t-il mentionné. 

LE DÉFI EN FAMILLE 

Le cycliste Jean-Guy Beaulieu en était à sa huitième participation au Défi Félix Deslauriers-Hallée, lui qui est un partenaire d’entraînement au père de Félix. 

« C’est un bel événement et la cause en vaut grandement la peine. J’ai une fille qui a été une amie de Félix et je suis heureux de voir que plusieurs de ses amis participent aussi au défi aujourd’hui », a-t-il lancé. 

M. Beaulieu avait la chance de pédaler auprès de sa fille Annie, qui a elle aussi grandement apprécié son expérience. 

« C’est très bien organisé, c’est une ambiance festive et je suis touché par le programme à Félix et du soutien que cela apporte aux jeunes atteints de cancer », a-t-elle indiqué. 

La Défi offrait la chance aux sportifs de participer à un tournoi de touch-football et de soccer, à une séance de yoga derrière le pavillon Armand-Nadeau et à des courses à pied de 1, 3 ,5 et 10 km en plus des parcours de cyclisme offerts. 

Les fonds amassés iront directement dans la poursuite des programmes de la fondation québécoise du cancer, et particulièrement dans le soutien qu’offre le Programme à Félix pour que cela puisse bénéficier au plus grand nombre de jeunes. 

Le Programme à Félix offre un soutien aux jeunes entre 15 et 39 ans atteints de cancers, en plus de mettre en place les Chambres à Félix qui permettent à des jeunes de se sentir bien dans une chambre d’hôpital chaleureuse et confortable.

Depuis 2010, le Défi a réussi à amasser une somme de 285 000 $.