Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Laure Letarte-Lavoie en sera à sa première expérience en politique municipale. Elle briguera, en novembre, le district de l’Hotêl-Dieu à Fleurimont sous la bannière de Shebrooke Citoyen.
Laure Letarte-Lavoie en sera à sa première expérience en politique municipale. Elle briguera, en novembre, le district de l’Hotêl-Dieu à Fleurimont sous la bannière de Shebrooke Citoyen.

District Hôtel-Dieu : Laure Letarte-Lavoie avec Sherbrooke Citoyen

Anthony Ouellet
Anthony Ouellet
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le district de l’Hôtel-Dieu connaît maintenant sa première candidate, alors que Laure Letarte-Lavoie a annoncé qu’elle briguera ce district aux élections de novembre prochain au sein de l’équipe de Sherbrooke Citoyen.

Venant tout juste de souffler ses trente bougies, Mme Letarte-Lavoie souhaite redonner au quartier qui l’aura vu grandir toute sa vie et dans lequel elle s’est toujours impliquée.

« Le saut en politique municipale était le prochain pas logique dans ma vie. J’ai été présidente de mon syndicat et la plus jeune élue de l’exécutif national de l’APTS. Je donne aussi de mon temps comme bénévole et je trouve que le palier municipal permet de continuer à faire ça. Je veux être près de mes gens », affirme celle qui détient une maîtrise en travail social de l’Université de Sherbrooke.

Pour elle, l’association avec Sherbrooke Citoyen était toute naturelle. « Je trouve ça plaisant d’avoir une belle équipe qui nous encadre et qui partage mes valeurs », explique la jeune femme. 

La cheffe et candidate à la mairie pour Sherbrooke Citoyen, Évelyne Beaudin, est elle aussi très enchantée par la nouvelle. « Plus je connais Laure, plus j’apprécie sa candidature. Elle amène de la lumière partout où elle passe. Son énergie est vraiment impressionnante », souligne-t-elle. 

Le candidat qui sera élu dans le district de l’Hôtel-Dieu remplacera Rémi Demers, qui quittera la politique municipale après douze ans à titre de conseiller. « M. Demers s’impliquait beaucoup dans la communauté et je ferai de même. Les gens vont être contents du changement », note Mme Letarte-Lavoie. 

Écologie et collectivité

Laure Letarte-Lavoie a déjà établi les combats qu’elle aimerait mener si elle est élue. Allant avec la vision de son parti, elle souhaite dynamiser les quartiers de son district et créer une vie de quartier.

« Je veux miser sur la vie de quartier pour augmenter le bonheur des gens. Imaginez si on transformait nos quartiers en véritable lieu de vie inclusif, où l’on connaît nos voisins et on s’entraide. Les citoyens et citoyennes doivent se réapproprier leur ville et celle-ci doit permettre la création de projets comme celui de la Placette King », remarque la candidate. 

Elle est aussi d’avis que Sherbrooke pourrait, et devrait, faire plus en ce qui concerne les changements climatiques. « Nos derniers objectifs environnementaux, on ne les a pas atteints. Il faut s’en fixer des plus ambitieux et se donner les moyens de les réaliser. Les villes ont un beau rôle à jouer. »

En ce sens, Mme Letarte-Lavoie aimerait bonifier le réseau cyclable et la sécurité des piétons, ce qui favoriserait le transport actif. Elle souhaiterait aussi voir Sherbrooke se doter d’un réseau de transport en commun « digne d’une grande ville ».

Voulant faire sa place, la jeune candidate parcourt déjà son district pour parler aux électeurs. « Les préoccupations des gens, je veux les entendre », soutient-elle. Elle confirme qu’elle souhaite tout faire pour accompagner les résidents à travers ces enjeux.