Malgré que Philippe Couillard avait affirmé qu’il souhaitait voir Gertrude Bourdon participer à des débats, c’est plutôt Gaétan Barrette qui participera à celui sur la santé le 5 septembre.

Un débat en santé... sans Gertrude Bourdon

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) tiendra le 5 septembre un débat en santé dans le cadre de la campagne électorale. Ce n’est toutefois pas celle qui est pressentie pour être ministre de la Santé dans un éventuel gouvernement libéral réélu, Gertrude Bourdon, qui défendra les positions de son parti.

«Des candidat-e-s des quatre principaux partis en lice aux prochaines élections provinciales du Québec auront l’occasion de se prononcer sur quatre enjeux identifiés par la FIQ comme incontournables, soit la surcharge de travail, une loi sur les ratios professionnels en soins/patient-e-s, femmes et travail invisible, et l’accès à la première ligne», précise le syndicat d’infirmières dans un communiqué.

L’évènement sera diffusé en direct sur le web le 5 septembre à 13h30 et durera 90 minutes.

C’est le ministre de la Santé sortant, Gaétan Barrette, qui participera au débat pour le PLQ. La CAQ sera quant à elle représentée par Danielle McCann, ancienne présidente-directrice générale de l’Agence de santé et de services sociaux de Montréal.

Celle qui a agi comme porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, Diane Lamarre, défendra les positions du PQ, alors que QS sera représentée par la physiothérapeute Vanessa Roy.

Le droit de s’exprimer

Mardi matin, en point de presse à Yamachiche, en Mauricie, Philippe Couillard avait affirmé qu’il souhaitait voir Gertrude Bourdon participer à des débats, assurant que cette dernière avait le droit de s’exprimer. «Les gens vont voir l’immense différence de calibre entre notre équipe santé et celle des autres formations politiques», avait lancé le chef libéral, ajoutant que sa nouvelle recrue pouvait donner «toutes les entrevues qu’elle veut».

La FIQ a dit avoir reçu la confirmation vendredi dernier de la présence de M. Barrette au débat, alors que l’association demandait la présence des responsables du dossier de la santé pour chacun des partis.

Candidate libérale dans Jean-Lesage et gestionnaire expérimentée du réseau de la santé, Mme Bourdon a effectué une arrivée controversée dans la campagne électorale après avoir fait faux bond à la CAQ.

Réactions à la CAQ

Si le PLQ était réélu, elle deviendrait ministre de la Santé, alors que M. Barrette deviendrait président du Conseil du trésor.

À la CAQ, on estime que «Philippe Couillard doit laisser Gertrude Bourdon débattre». «On savait déjà que M. Couillard empêchait sa candidate dans Jean-Lesage de faire des entrevues avec les médias, mais maintenant, on apprend qu’il ne veut pas qu’elle débatte», a réagi le parti de François Legault par voie de communiqué.

«Les Québécois veulent avoir des réponses sur les orientations de Mme Bourdon, présentée par Philippe Couillard comme sa «vedette santé». Comment justifie-t-elle l’entente sur la rémunération des médecins spécialistes? Est-ce qu’elle croit que les réformes Barrette doivent être maintenues? Est-ce qu’elle considère que les conditions de pratique des professionnels en soins sont satisfaisantes?» demande la CAQ.  Avec La Presse canadienne