Paul Shoiry

Paul Shoiry donne un coup de main à la CAQ

L’ancien maire de Sillery et ex-chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec, Paul Shoiry, a décidé de donner un coup de main à la candidate caquiste dans Jean-Talon, Joëlle Boutin, qui affronte le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx. M. Shoiry a choisi de soutenir la Coalition avenir Québec de façon active.

«Ça a cliqué entre nous», témoigne M. Shoiry en entrevue avec Le Soleil en parlant de la candidate caquiste.

Il précise qu’au-delà de la personne de Joëlle Boutin, la Coalition avenir Québec correspond à ce qu’il «cherche» pour le prochain gouvernement — lui qui a souvent été associé aux libéraux provinciaux.

«Je l’admets, j’ai aidé les libéraux dans le passé; aux élections en 2003 et en 2007»; en 2007, c’est-à-dire lorsque Philippe Couillard, qui n’était pas encore chef du Parti libéral du Québec, s’était présenté à la demande de Jean Charest aux élections générales cette année-là dans la circonscription de Jean-Talon. (Il avait battu la péquiste Véronique Hivon, qui avait fini deuxième.)

Paul Shoiry a commencé à faire du porte-à-porte avec la candidate caquiste dans un quartier du district de Saint-Louis—Sillery, celui qu’il a représenté à l’hôtel de ville de Québec.

L’ancien élu de Démocratie Québec a de bons mots pour le ministre libéral Sébastien Proulx, mais dit vouloir du «changement» — reprenant ainsi le mot fétiche du chef caquiste François Legault.

«Sébastien Proulx est un homme dévoué, très intelligent, qui fait beaucoup d’effort comme ministre de l’Éducation, dit Paul Shoiry. Il travaille fort, mais il doit supporter un bilan qui, à mon avis, n’est pas extraordinaire. J’ai le goût qu’on ait du changement.»

Durant cet entretien, M. Shoiry a parlé de santé, d’éducation et de mobilité des personnes. Il tient au projet de transport structurant lancé par la Ville de Québec avec l’appui du gouvernement Couillard. Il affirme n’avoir aucun doute sur le fait qu’un éventuel gouvernement caquiste le poursuivra.

Autre appui

Robert Dinan, qui a été candidat de l’Équipe Labeaume dans le district Saint-Louis—Sillery, et qui de ce fait a été un opposant de Paul Shoiry sur la scène municipale en 2013, a aussi décidé de donner un coup de main à la candidate Joëlle Boutin. M. Shoiry s’en réjouit. M. Dinan est un ex-président du Bureau de l’ombudsman de la Ville de Québec.

C’est en septembre 2017 que Paul Shoiry a annoncé qu’il tirait un trait sur sa vie politique municipale. À ce moment-là, le maire de Québec, Régis Labeaume, avait déclaré être certain de le voir un jour rebondir sur la scène provinciale ou fédérale. Plusieurs pensaient alors qu’il serait candidat lors de la présente élection. Ce n’est pas le cas, mais il a tout de même choisi de s’impliquer.

M. Shoiry a été maire de Sillery de 1994 jusqu’aux fusions municipales en 2001. Il a par la suite été conseiller municipal du district de Saint-Louis—Sillery et chef de l’opposition à l’hôtel de ville.

Joëlle Boutin est une entrepreneure spécialisée en marketing et en communication.