Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault

Mode de scrutin: la CAQ promet de présenter un projet de loi dès l'an un

CHÂTEAUGUAY — François Legault dit qu'il a l'intention de réformer rapidement le mode de scrutin, et il est optimiste à l'idée d'y arriver, avec l'appui d'une majorité de députés québécois.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) réagissait lundi matin aux propos du chef péquiste Jean-François Lisée, qui, la veille, exprimait des doutes sur la volonté réelle de son adversaire de procéder à cette réforme.

Les partis d'opposition à l'Assemblée nationale ont récemment signé une entente pour travailler ensemble sur la réforme du mode de scrutin, advenant l'élection de l'une des trois formations politiques — la CAQ, le Parti québécois (PQ) et Québec solidaire (QS).

Seul le Parti libéral du Québec (PLQ) n'est pas d'accord à changer la façon dont votent les Québécois.

M. Legault a précisé qu'il voudrait déposer un projet de loi dès la première année de son éventuel gouvernement.

Le chef caquiste estime qu'il «y a de grandes, grandes chances» qu'il obtienne l'appui de la majorité des députés québécois, malgré l'opposition des libéraux.

M. Legault ne prévoit pas organiser un référendum populaire sur la question.

Ce pourrait donc être les dernières élections sous le mode de scrutin actuel, selon M. Legault, qui a promis de ne pas renier sa promesse comme l'a récemment fait le premier ministre canadien Justin Trudeau.