Le premier ministre du Québec Philippe Couillard

Legault prépare un «catalogue de chicanes», accuse Couillard

SCOTT — Le premier ministre Philippe Couillard croit que si son adversaire caquiste François Legault prend le pouvoir, il déclenchera une série de conflits. «Je trouve qu’il a l’air de nous dresser un bon catalogue de chicanes actuellement.»

Sur la laïcité, avec les régions, avec les Premières nations, avec les médecins spécialistes, avec le fédéral et les immigrants, résume M. Couillard. «La liste est longue. Ça va être tout un champ de bataille. Il a l’air de nous préparer pour ça.»

M. Legault a par exemple l’intention de rouvrir le débat sur la laïcité en adoptant rapidement un projet de loi qui interdirait tout port de signes religieux chez les personnes en position d’autorité, comme les policiers ou les enseignants. 

M. Couillard n’a pas l’intention de s’étendre sur le sujet en campagne électorale, car il s’agit selon lui d’une affaire classée. «Si M. Legault veut refaire un débat là-dessus, il le fera, mais ce ne sera pas avec moi.»

Le chef du PLQ abonde dans le même sens que son président de campagne Alexandre Taillefer, qui soutenait il y a quelques jours que M. Legault représentait une menace à la paix sociale. 

En campagne, M. Couillard a l’intention de promettre «des choses parfois très simples» aux Québécois, des choses qui vont leur faciliter la vie. Au lieu de discourir sur de grandes politiques, il veut faire des propositions «qu’on peut tenir dans le creux de la main, qu’on voit facilement qu’on peut montrer aux citoyens». 

Le déclenchement de la campagne électorale aura lieu jeudi. Les libéraux ont l’intention d’avoir une équipe de 125 candidats presque complète à ce moment-là.