Philippe Couillard et sa femme Suzanne Pilote sortent du bureau du lieutenant-gouverneur J. Michel Doyon, jeudi matin.

Le Québec officiellement en élections pour 39 jours

C’est fait. Le Québec est officiellement plongé en élections pour 39 jours. À la demande du premier ministre Philippe Couillard, le lieutenant-gouverneur J. Michel Doyon a dissous l’Assemblée nationale vers 10h30 jeudi.

Comme le veut la tradition, M. Couillard, accompagné de sa femme Suzanne Pilote, a traversé la rue des Parlementaires jeudi matin pour aller au bureau du lieutenant-gouverneur et lui demander de signer le décret permettant la tenue de cette 42e élection générale du Québec. 

Le lieutenant-gouverneur, représentant de la reine d’Angleterre, est toujours celui qui détient le plus haut pouvoir au Québec - celui de chef d’État-, même si son rôle est aujourd’hui plus protocolaire.

+

+

Le déclenchement électoral était bien visible un peu partout au Québec jeudi matin, après que des centaines de bénévoles des différents partis aient travaillé toute la nuit pour installer leurs pancartes aux meilleurs endroits sur les poteaux. 

Lors du déclenchement, M. Couillard s’est dit fier du mandat qu’il a réalisé et confiant pour la campagne qui s’amorce. «Le Quebec doit avancer, le Quebec ne doit pas reculer.»

Il dit vouloir faire campagne dans la bonne humeur et avec le sourire. Sa caravane débute par la région de la Mauricie, car celle-ci a repris beaucoup de vigueur économique en 4 ans, à l’image du reste du Québec, dit-il. 

+

Comme le veut la tradition, M. Couillard, accompagné de sa femme Suzanne Pilote, a traversé la rue des Parlementaires jeudi matin pour aller au bureau du lieutenant-gouverneur et lui demander de signer le décret permettant la tenue de cette 42e élection générale du Québec.