Le PQ veut réduire le coût de certains permis de chasse et pêche

CARLETON-SUR-MER — Poursuivant sa tournée des régions et des sujets doux aux oreilles de leurs électeurs, le Parti québécois promet de réduire le coût de certains permis de chasse et de pêche.

Devant la mer houleuse à Carleton-sur-Mer, en Gaspésie, le chef des péquistes Jean-François Lisée a annoncé des mesures pour encourager la pratique de la chasse et de la pêche _ surtout chez les jeunes.

S'il est porté au pouvoir, le PQ promet que les permis de chasse seront gratuits pour les jeunes qui s'initient à cette activité, ainsi que les permis de pêche pour les moins de 18 ans lorsqu'ils ne sont pas accompagnés d'un adulte. Sinon, ils étaient déjà gratuits.

Il souhaite aussi diminuer de 50 pour cent le prix du permis de chasse au gros gibier pour ceux qui assurent la relève de ce loisir, et de 20 pour cent celui du permis de pêche pour les adultes.

Ainsi, une mère qui initie son fils à la chasse à l'orignal devait auparavant acheter deux permis à 75,12 $ pièce. Si la proposition péquiste devient réalité, la mère ne paierait que 37,56 $, et 0 $ pour celui de son fils.

Un permis de pêche sportive (excluant le saumon de l'Atlantique) coûte 30,89 $, mais ne serait plus que de 24,71 $ après la réduction de 20 %.

Selon le PQ, un million de Québécois pratiquent la chasse et la pêche.

«Nous on revient à la tradition de démocratisation du PQ pour redonner une fois de plus aux Québécois de tous les âges l'accès au territoire et l'accès à une pratique qui nous définit», a déclaré M. Lisée.

Baux de villégiature attribués par tirage

Davantage de baux de villégiature seraient distribués par tirage chaque année sous un gouvernement péquiste.

La formation politique promet aussi de réembaucher 85 agents de la faune d'ici 2022, en plus de pourvoir les 40 postes déjà annoncés.

Cette annonce a été faite dans la circonscription de Bonaventure, détenue par le député sortant péquiste Sylvain Roy, présent lors de l'annonce. Il était porte-parole de son parti en matière de forêts, de faune et de parcs. Il était aussi responsable de la région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine.

Après la conférence de presse, le chef et le député Roy sont allés brièvement taquiner le poisson sur le quai municipal de Carleton-sur-Mer. Ils sont toutefois revenus bredouilles et ont repris la route, vers Causapscal, dans la circonscription de Matane-Matapédia. En soirée, la caravane est attendue à Rimouski.