La CAQ retire ses pancartes dans le Vieux-Québec

Trente-six heures après avoir posé des pancartes dans le Vieux-Québec, la Coalition avenir Québec (CAQ) a décidé de les retirer.

Par tradition, les partis politiques évitent de poser des pancartes dans l'arrondissement historique du Vieux-Québec lors des élections pour préserver le patrimoine. Pourtant, comme il y a quatre ans, la CAQ a posé plusieurs affiches dans les rues touristiques intra-muros du Vieux-Québec. 

Le candidat libéral dans Taschereau, Florent Tanlet dénonce le non-respect de cette tradition par la CAQ. Pour M. Tanlet, le Vieux-Québec n’est pas un endroit adéquat pour mettre des affiches électorales, même si aucun règlement ne l’interdit. 

«On veut éviter une pollution visuelle. Il y a beaucoup de touristes qui prennent des photos et une pancarte devant le Château Frontenac, ça ne marche pas», a-t-il spécifié. C’est primordial pour moi de respecter le patrimoine mondial. Par ailleurs, par souci de l’environnement, j’ai limité également le nombre total de pancartes», a-t-il poursuivi.

Selon le responsable des communications de la CAQ à Québec, Sébastien Lépine, il n’y avait pas d’entente spécifique entre les partis pour cette élection, mais comme en 2014, le parti de François Legault va retirer les pancartes. «Il n’y avait pas d’entente, mais on va retirer les affiches par souci de respecter l’intégrité patrimoniale du Vieux-Québec», a-t-il assuré lors de son retour d’appel au Soleil.

En 2014, Québec solidaire avait également installé des pancartes dans le secteur. Vendredi matin, lors du passage du Soleil, seulement des pancartes de la CAQ ont été aperçues dans le Vieux-Québec.