C’est en présence de sa nouvelle famille de candidats caquistes de l’Estrie que François Jacques, un homme d’affaires bien connu à Lac-Mégantic, s’est lancé dans l’aventure de la politique provinciale dans la circonscription de Mégantic.

François Jacques pour la CAQ dans Mégantic

François Jacques a décidé de faire le saut en politique provinciale, en joignant les rangs de la Coalition Avenir Québec (CAQ) comme candidat du comté de Mégantic aux prochaines élections du 1er octobre 2018.

M. Jacques est délà bien connu comme homme d’affaires dans l’entreprise familiale Centre funéraire Jacques et Fils, à Lac-Mégantic, mais aussi comme conseiller municipal élu par acclamation aux élections de novembre dernier et pour son implication de longue date dans le domaine du hockey local.

C’est la députée de la CAQ dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, qui l’a présenté aux médias, dans le bucolique paysage du lac Mégantic, au parc des Vétérans, mardi matin, en présence des autres candidats estriens de sa formation politique.

« Je suis accompagnée aujourd’hui d’un homme proche des gens qui a toujours eu le développement de Mégantic à cœur. Sa feuille de route parle d’elle-même. Il est actuellement vice-président de l’entreprise familiale, conseiller municipal à la Ville de Lac-Mégantic et président de Commerce Mégantic, un OSBL dédié au développement économique. Nous sommes donc devant quelqu’un qui aime l’action et qui, j’en suis sûre, aime gagner », a déclaré Mme Guilbault.

« Je ne suis pas un gars de grands discours… Ici, c’est mon lac, ton lac, son lac… Autant comme entrepreneur que comme élu, je suis au courant des grands enjeux, la pénurie de main-d’œuvre, le vieillissement de la population, la diminution des services… Il nous reste beaucoup à faire pour le développement de notre région », a confié pour sa part François Jacques.

« Je me sens fébrile. Je n’ai pas connu ce qu’est une campagne électorale, ayant été élu par acclamation comme conseiller municipal. Il y a beaucoup d’enjeux dans le comté de Mégantic, la route 257 par exemple dans l’autre partie du comté, il y a des enjeux différents, des problèmes à régler. La CAQ, c’est pour les régions, qui ont été délaissées au cours des dernières années. Les régions, ce sont les marais, les poumons du Québec. Tout est allé à Montréal et Québec… Prenez les hautes technologies, le téléphone cellulaire coupe 22 fois entre Lac-Mégantic et Sherbrooke! »

Il a aussi affirmé que Mégantic ne sera pas une circonscription libérale pour l’éternité. « Faire plus et faire mieux, c’est ce que nous ferons… La grande famille de la CAQ grandira encore plus en Estrie  », ajoute-il. Notons que la circonscription de Mégantic est sous un député libéral depuis près de 40 ans.

Ayant déjà fait partie de l’aile des jeunes libéraux, dans le passé, il s’est fait questionner au sujet de son passage vers la CAQ.

« Les libéraux ont beaucoup changé, ils ne sont plus ce qu’ils étaient. Ils ont tout coupé pendant deux ans et ensuite, ils nous font plein de cadeaux en vue des élections. La CAQ travaille pour les régions, les libéraux travaillent pour les prochaines élections », a-t-il imagé.

Il a révélé ensuite que c’est la CAQ qui l’a contacté. « J’ai eu deux rencontres avec M. Legault. Une quand il nous a visités au conseil municipal et l’autre à l’église, lors de la messe commémorative. Nous avions parlé ensemble et c’est ce qui m’a décidé à plonger dans cette aventure! », a-t-il conclu.