La Sherbrookois Édith Blais et son copain Luca Tacchetto ont été retrouvés au Mali en mars 2020.
La Sherbrookois Édith Blais et son copain Luca Tacchetto ont été retrouvés au Mali en mars 2020.

Édith Blais racontera son histoire dans un livre

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La Sherbrookoise Édith Blais, enlevée en décembre 2018 au Burkina Faso, lancera un livre qui retrace son parcours hors du commun. La publication est prévue en 2021 aux Éditions de l’Homme.

Selon les informations obtenues par La Tribune, la jeune femme de bientôt 36 ans, qui a retrouvé la liberté en mars 2020, travaille tous les jours à avancer la réalisation de son récit. Elle se porte bien et sa santé est bonne. Elle se trouve actuellement en Alberta pour se ressourcer et profiter de la nature.

Elle compte revenir au Québec cet automne pour continuer à travailler sur son livre. À ce jour, elle n’a pris la parole que dans un communiqué diffusé lors de son retour au Québec en mars. Elle compte s’adresser aux Québécois dans le futur, mais souhaite trouver une façon de le faire convenablement. 

Dans sa déclaration en mars, Édith Blais avait remercié tous les gens qui les avaient appuyés, elle et son copain italien Luca Tacchetto, pendant leur captivité. Arrivée au début de la pandémie de COVID-19, elle souhaitait que tous gardent espoir en prenant soin les uns des autres. Elle souhaitait aussi qu’on respecte sa vie privée pour lui permettre un retour en douceur. 

Les deux ex-otages avaient été retrouvés au Mali après s’être enfuis de leurs ravisseurs. Ils avaient été conduits à un point de contrôle de la Force de maintien de la paix de l’Organisation des Nations unies.

Voyageant en voiture depuis l’Europe, Édith Blais et Luca Tacchetto devaient à l’origine se rendre au Togo pour travailler avec une organisation qui tentait de reboiser certaines régions du pays. Ils avaient disparu après leur passage à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville en importance au Burkina Faso.