La Tribune
S’occuper d’une personne malade, ça coûte cher. Mario Goupil et Lisette Joyal en savent quelque chose. En plus de payer 32 500 $ pour une voiture usagée adaptée et 6844 $ en plus des 6844 $ pour l’édaravone, le gouvernement a refusé de contribuer pour adapter le condo du couple, ce qui a coûté 13 523 $.
S’occuper d’une personne malade, ça coûte cher. Mario Goupil et Lisette Joyal en savent quelque chose. En plus de payer 32 500 $ pour une voiture usagée adaptée et 6844 $ en plus des 6844 $ pour l’édaravone, le gouvernement a refusé de contribuer pour adapter le condo du couple, ce qui a coûté 13 523 $.

Édaravone: les assurances répondent enfin à la famille Joyal-Goupil

Tommy Brochu
Tommy Brochu
La Tribune
L’assurance de Lisette Joyal, atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), lui paiera une partie de l’édaravone, un médicament importé du Japon qui peut prolonger la vie d’une personne atteinte de cette maladie de 33 %. Si son mari Mario Goupil et elle s’en réjouissent, il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que les 600 Québécois aux prises avec la maladie de Lou Gehrig puissent aussi en profiter.