Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Il ne reste plus que trois éclosions à l’Hôpital Fleurimont.
Il ne reste plus que trois éclosions à l’Hôpital Fleurimont.

Éclosions : retour presque à la normale à l’Hôpital Fleurimont

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le mois de janvier a été compliqué à l’Hôpital Fleurimont, l’hôpital de l’Estrie où l’on retrouve le plus grand nombre d’activités cliniques. À un certain moment, il y a eu jusqu’à 12 éclosions en même temps dans autant de départements de l’hôpital. Il n’en restait plus que trois mardi.

Durant toute cette période, il y a eu des restrictions sur les visites au sein de l’installation, notamment des proches aidants. Même les stagiaires auront dû cesser de s’y rendre pendant quelques semaines. Mais jamais les patients ont dû renoncer à des soins.

« Une priorité importante pour l’établissement était de maintenir le maximum d’activités, malgré les éclosions. Les équipes de prévention et de contrôle des infections (PCI) travaillent fort à contenir les éclosions pour limiter l’impact sur les autres activités de l’Hôpital Fleurimont », avait expliqué en janvier le Dr Vincent Masse, microbiologiste et officier en chef de prévention et contrôle des infections au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

« Je tiens à rassurer la population : si vous devez venir à l’hôpital, si vous avez un rendez-vous, vous devez venir. Toutes les mesures sont prises pour assurer votre sécurité. Les usagers ont toutefois un rôle à jouer en respectant les bonnes pratiques, comme le lavage des mains fréquent, le port du masque et la distanciation physique… », avait-il insisté aussi.

Autre bonne nouvelle à souligner : l’éclosion au CHSLD Marie-Berthe-Couture de Granby est officiellement terminée.

Cette éclosion avait commencé tout juste après celle au CHSLD Villa-Bonheur, toujours à Granby. Le contagieux coronavirus a fait 38 victimes chez les 88 résidents infectés au sein de l’établissement, qui en compte une centaine. Les employés n’ont pas été épargnés, alors que 104 d’entre eux ont été malades, contractant le coronavirus en tentant de stopper sa progression.