Un enseignant de l’école primaire la Maisonnée, Mathieu Brodeur, a décidé de tourner de manière positive des actes de vandalisme récemment commis à l’école la Maisonnée, sur un module de jeu.

Du positif à tirer d’un acte de vandalisme

Un enseignant de l’école primaire la Maisonnée, Mathieu Brodeur, a décidé de tourner de manière positive des actes de vandalisme récemment commis à l’école la Maisonnée, sur un module de jeu. L’enseignant a décidé d’inviter d’anciens élèves à venir faire un graffiti sur une plaque de plâtre qu’il a installée chez lui.

« Si tu as déjà fréquenté l’école de la Maisonnée et que tu veux prouver à toute ma génération de vieux grincheux que la jeunesse est belle et encourageante, je te mets au défi de m’écrire en privé et de prendre rendez-vous avec moi », a-t-il écrit sur Facebook. Il invite les anciens élèves à laisser leur marque, mais aussi à venir lui jaser de ce qu’ils deviennent.

Les graffitis ont fait leur apparition sur un module de jeu d’un nouveau terrain multisport attendu depuis des années par la communauté de la Maisonnée, et toujours en construction. En janvier dernier, le projet était évalué à quelque 80 000 $; il devait notamment permettre aux élèves de jouer au soccer et au basketball notamment, tout en offrant à l’école du boulevard Mi-Vallon un plateau sportif additionnel.

Trois anciennes élèves avaient répondu à l’invitation de M. Brodeur, lundi, et étaient passées chez lui. Il avait aussi reçu le message d’un ancien élève qui souhaite passer.

Mathieu Brodeur travaille à la Maisonnée depuis sept ans. D’aussi loin qu’il se souvienne, la fondation de l’école a toujours amassé des fonds pour que les élèves puissent bénéficier d’un terrain synthétique extérieur; les parents ont été maintes fois sollicités. Les travaux ne sont pas terminés que déjà, l’installation a été endommagée. Les graffitis n’avaient visiblement pas d’autre but que d’endommager l’installation, note l’enseignant.

Des graffitis sont apparus récemment sur un des modules de jeux du terrain multisport de l’école primaire La Maisonnée.

Initiative personnelle

Mathieu Brodeur souligne qu’il s’agit d’une initiative personnelle, et il ne cherche pas à excuser le ou les auteurs de ce geste gratuit. « C’est juste de récupérer ce geste-là et de présenter des jeunes que j’ai rencontrés, qui posent de belles actions... c’est rare qu’on félicite les bons comportements. »

« En sept ans d’enseignement à la Maisonnée et 13 ans au total dans toutes les écoles de la CSRS, mon parcours professionnel a croisé celui de centaines de jeunes. Si je continue chaque année à garder la flamme bien vivante, c’est parce que ces jeunes sont majoritairement incroyables... » écrit-il aussi dans sa publication.

Mathieu Brodeur propose aussi à ceux qui passeront chez lui de faire un don volontaire, un don qu’il doublera. La somme sera ensuite remise à un organisme de la région. Il souligne qu’il s’agit surtout d’un geste symbolique.

L’appel à tous lancé sur Facebook avait été partagé plus de 225 fois depuis sa publication.

À la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, on indique que le terrain devrait être prêt le 26 août. L’accès pour tous pourrait prendre quelques semaines en raison de la pose de tourbe.

Des croque-livres avaient aussi fait l’objet de vandalisme, souligne Mathieu Brodeur.