Le seul Centre de confinement de l’Estrie est situé dans le couvent des Petites sœurs de la Sainte-Famille à Sherbrooke.
Le seul Centre de confinement de l’Estrie est situé dans le couvent des Petites sœurs de la Sainte-Famille à Sherbrooke.

Du personnel infecté au Centre de confinement de Sherbrooke

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
 « Moins de cinq employés » du Centre de confinement communautaire de Sherbrooke ont été déclarés positifs à la COVID-19. Le centre de confinement héberge notamment les résidents du CHSLD de Lambton qui ont été déclarés positifs au coronavirus et qui ont été transférés à Sherbrooke en raison du peu de main-d’œuvre disponible dans la région du Granit.

« Moins de cinq membres du personnel du Centre de confinement ont malheureusement été testés positifs à la COVID. Il est important de rappeler que tous les employés, qui œuvrent en zone chaude, tiède ou froide, ont accès à tous les équipements de protection individuels nécessaires pour assurer une prestation sécuritaire de soins. Une équipe en prévention et contrôle des infections (PCI) s’est rendue sur place aujourd’hui afin d’analyser la situation et faire des recommandations si nécessaire », indique la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Geneviève Lemay.

À lire aussi : Les éclosions en Estrie

Un troisième décès au CHSLD de Lambton

Le CIUSSS déménage son centre de dépistage de Sherbrooke

« Les employés positifs ont été retirés du milieu de travail et comme prescrit par les règles de prévention et contrôle des infections dans ce genre de situation, un dépistage massif s’organise d’emblée. Nous appliquons toujours la même stratégie dans nos milieux », ajoute Mme Lemay.

Le seul centre de confinement de l’Estrie est situé dans le couvent des Petites sœurs de la Sainte-Famille à Sherbrooke. Depuis le début de la pandémie, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS utilise cet endroit pour héberger des personnes infectées par la COVID-19 et qui ne peuvent s’isoler de façon sécuritaire ainsi que des patients en transition vers un CHSLD ou une résidence devant respecter un isolement de 14 jours après un séjour en milieu hospitalier.

C’est le 29 août que les résidents déclarés positifs à la COVID-19 au CHSLD de Lambton ont commencé à être transférés vers la zone chaude du Centre de confinement de Sherbrooke « pour assurer la sécurité des résidents et des membres du personnel du CHSLD de Lambton ».

Les neuf autres éclosions et agrégats en cours en Estrie sont tous demeurés plutôt stables jeudi, à l’exception de l’éclosion survenue à la suite d’une soirée à La Microdistillerie de la rue Meadow à Sherbrooke. Cinq nouvelles personnes ayant participé à la soirée du 4 septembre ont été déclarées positives jeudi, ce qui fait grimper le total à 14 personnes infectées.

Le bilan de l’éclosion à l’école Le Goéland a aussi grimpé de deux personnes, portant le bilan à sept personnes.

Au total jeudi, la Santé publique de l’Estrie a rapporté 15 nouveaux cas positifs de COVID-19. De ce nombre, sept personnes habitent Sherbrooke, quatre dans la région du Granit, deux dans le RLS de La Pommeraie, deux dans le RLS de la Haute-Yamaska et une personne réside dans le RLS du Haut-Saint-François.

Mise à jour des écoles touchées par la COVID-19

Par ailleurs, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) a dévoilé une mise à jour des écoles touchées par au moins un cas positif de COVID-19 entre ses murs. Les informations présentées dans ce rapport sont datées du mardi 15 septembre à16 h.

Aucune surprise du côté du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) où on retrouve des cas positifs de COVID-19 dans les écoles primaires Beaulieu, Brébeuf, des Quatre-Vents, pavillons Union et Belvédère, du Cœur-Immaculé, LaRocque, Notre-Dame-de-Liesse et Sylvestre, ainsi que dans les écoles secondaires du Phare (Situation sous surveillance) et Mitchell-Montcalm. On en retrouve aussi au Centre Saint-Michel (Situation sur surveillance) et à l’école Le Goéland (éclosion).

Du côté du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons (CSSHC), l’école des Sommets de Saint-Sébastien demeure sous surveillance, tout comme l’école des Deux-Soleils (situation sous surveillance) du côté du Centre de services scolaire des Sommets (CSSS).

Du côté des écoles privées, le Salésien (éclosion) à Sherbrooke et l’école primaire La Source ont aussi des élèves ou des membres du personnel déclarés positifs à la COVID-19.