Virginie Boivin est allée faire une petite séance de « plogging » en compagnie de son fils Zach.

Du cardio écolo lors de la première Course aux déchets

Les Sherbrookois sont invités à bouger tout en prenant soin de l’environnement, pendant la toute première Course aux déchets.

Les gens sont donc invités à marcher ou à courir en ramassant les déchets qu’ils voient dans la rue. Avec l’arrivée du printemps, cette course arrive à point selon l’une des organisatrices de l’événement, Virginie Boivin. « Avec le printemps qui arrive, les villes sont sales. Ça va faire du bien. Il va probablement y avoir plus de ramassage que de course! », plaisante celle qui est membre du conseil d’administration de l’Association québécoise Zéro déchet.

La course est organisée lors d’une journée symbolique. « Le 22 avril, c’est le jour de la Terre, rappelle Mme Boivin. On voulait être partout au Québec. On a eu l’idée d’appeler les gens à faire une initiative citoyenne. Les citoyens peuvent faire la course seuls, en groupe ou en famille. Pour les motiver, on fait un tirage de deux livres Zéro déchets. Un commanditaire fera également tirer un remplissage de Kombucha. »

Quelques semaines avant l’événement, l’engouement se fait déjà sentir. Au Québec, plusieurs centaines de personnes sont intéressées par la cause. « On a 118 personnes qui disent qui vont participer et 456 qui sont intéressés, analyse Virginie Boivin. On a bien hâte de voir qui va vraiment le faire. Pour participer au tirage, on invite les gens à prendre une photo des déchets qu’ils ont ramassés. »

Le public cible est très large pour ce genre d’événement, qui n’est pas très compliqué à organiser, selon Mme Boivin. « On veut sensibiliser tout le monde. C’est une activité qui est très inclusive. On veut semer une graine dans le positivisme, car c’est l’une de nos valeurs », assure-t-elle.

Même si le geste est louable, il ne faut pas les mesures de sécurité. « Les groupes vont se déplacer principalement sur les trottoirs. On invite les gens à mettre des gants de plastique ou de travail pour attraper les déchets », conclut-elle.  

Le « Plogging »

La Course aux déchets, aussi appelée « Plogging », est une idée scandinave, comme l’explique l’Association québécoise Zéro Déchet sur la page Facebook de l’événement.

« C’est en Suède qu’est né cet ingénieux mouvement alliant mise en forme et action positive pour l’environnement. C’est pourquoi on l’appelle “plogging”, contraction du mot suédois “plocka upp” qui signifie “ramasser” (ou “pick up” en anglais) et du mot “jogging” », est-il indiqué.

Pour plus d’informations sur l’activité du 22 avril, consultez le www.aqzd.ca/evenement/a-venir/la-course-aux-dechets/.